L'Italie compte désormais 57.521 cas positifs. Mercredi, 3.491 nouvelles infections ont été enregistrées, soit moins que les quatre jours précédents: 3.612 mardi, 3.780 lundi, 3.957 dimanche et 4.821 samedi.

Avec 683 nouveaux décès, le nombre total des victimes s'élève à 7.503.

Le nombre de patients aux soins intensifs a augmenté de 2,7% pour atteindre désormais le nombre de 3.489.

Au total, 9.362 patients ont été déclarés guéris jusqu'à présent. "Nous sommes plutôt en ligne avec les jours précédents, donc cette sensation de ralentissement de la croissance des cas peut être qualifiée de constante", a commenté le gouverneur de Lombardie Attilio Fontana Facebook. "C'est très important, mais il ne faut absolument pas lâcher prise", a-t-il mis en garde.

Selon une étude du Conseil national de la recherche (CNR), 57 des 107 département italiens ont atteint le pic de croissance de l'épidémie. C'est le cas notamment pour dix des douze départements lombards, dont celui de Milan.

Selon le chercheur Giovanni Sebastiani, cité dans l'étude, "les 57 départements affichant le pic de croissance se trouvent dans toutes les régions du pays (...) et cela est sans aucun doute une donnée positive".

S'ils restent prudents, médecins et scientifiques appellent à ne pas relâcher les efforts, alors que quelque 60 millions d'Italiens sont dans leur troisième semaine de confinement. "Le ralentissement de la vitesse de croissance est un facteur extrêmement positif. Dans certaines régions, nous sommes proches du point de chute de la courbe et le pic pourrait donc être atteint cette semaine, puis tomber", a de son côté déclaré sur Radio Capitale le directeur général-adjoint de l'Organisation mondiale de la Santé, Ranieri Guerra. "Ce que l'on attend donc, c'est de voir la courbe redescendre plus rapidement au cours de ces 5-6 jours", a-t-il ajouté.

L'Italie compte désormais 57.521 cas positifs. Mercredi, 3.491 nouvelles infections ont été enregistrées, soit moins que les quatre jours précédents: 3.612 mardi, 3.780 lundi, 3.957 dimanche et 4.821 samedi. Avec 683 nouveaux décès, le nombre total des victimes s'élève à 7.503. Le nombre de patients aux soins intensifs a augmenté de 2,7% pour atteindre désormais le nombre de 3.489. Au total, 9.362 patients ont été déclarés guéris jusqu'à présent. "Nous sommes plutôt en ligne avec les jours précédents, donc cette sensation de ralentissement de la croissance des cas peut être qualifiée de constante", a commenté le gouverneur de Lombardie Attilio Fontana Facebook. "C'est très important, mais il ne faut absolument pas lâcher prise", a-t-il mis en garde. Selon une étude du Conseil national de la recherche (CNR), 57 des 107 département italiens ont atteint le pic de croissance de l'épidémie. C'est le cas notamment pour dix des douze départements lombards, dont celui de Milan.Selon le chercheur Giovanni Sebastiani, cité dans l'étude, "les 57 départements affichant le pic de croissance se trouvent dans toutes les régions du pays (...) et cela est sans aucun doute une donnée positive". S'ils restent prudents, médecins et scientifiques appellent à ne pas relâcher les efforts, alors que quelque 60 millions d'Italiens sont dans leur troisième semaine de confinement. "Le ralentissement de la vitesse de croissance est un facteur extrêmement positif. Dans certaines régions, nous sommes proches du point de chute de la courbe et le pic pourrait donc être atteint cette semaine, puis tomber", a de son côté déclaré sur Radio Capitale le directeur général-adjoint de l'Organisation mondiale de la Santé, Ranieri Guerra. "Ce que l'on attend donc, c'est de voir la courbe redescendre plus rapidement au cours de ces 5-6 jours", a-t-il ajouté.