Le gouvernement français a décidé de prolonger le confinement de la population de deux semaines à compter de mardi, soit jusqu'au 15 avril, a annoncé vendredi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que cette période pourrait être étendue.

"Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu'au mercredi 15 avril" dans les mêmes conditions, a-t-il déclaré, à l'issue d'un Conseil des ministres.

"Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s'appliquer", a-t-il précisé, ajoutant que "cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l'exige".

Le conseil scientifique chargé d'éclairer les décisions de l'exécutif "évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement" mais "il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude", a relevé Edouard Philippe.

"Au terme des dix premiers jours de confinement, il est clair que nous n'en sommes qu'au début de la vague épidémique. Elle a submergé le Grand Est depuis plusieurs jours, elle arrive en Île-de-France (la région parisienne, ndlr) et dans les Hauts-de-France (nord, ndlr)", a-t-il expliqué.

"Ceux qui ne respectent pas les règles de confinement sont peu nombreux et ils seront sévèrement punis, car il en va de la santé de tous et notamment des plus fragiles d'entre nous", a prévenu le Premier ministre.

"Je remercie une nouvelle fois les Français pour leur civisme, pour leur patience et pour leur solidarité. Nous en avons besoin dans ces temps difficiles", a conclu Edouard Philippe qui fera de nouveau samedi "un point complet sur la situation du pays face à cette épidémie" au cours d'un point presse commun avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le gouvernement français a décidé de prolonger le confinement de la population de deux semaines à compter de mardi, soit jusqu'au 15 avril, a annoncé vendredi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que cette période pourrait être étendue."Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu'au mercredi 15 avril" dans les mêmes conditions, a-t-il déclaré, à l'issue d'un Conseil des ministres. "Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s'appliquer", a-t-il précisé, ajoutant que "cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l'exige".Le conseil scientifique chargé d'éclairer les décisions de l'exécutif "évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement" mais "il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude", a relevé Edouard Philippe."Au terme des dix premiers jours de confinement, il est clair que nous n'en sommes qu'au début de la vague épidémique. Elle a submergé le Grand Est depuis plusieurs jours, elle arrive en Île-de-France (la région parisienne, ndlr) et dans les Hauts-de-France (nord, ndlr)", a-t-il expliqué."Ceux qui ne respectent pas les règles de confinement sont peu nombreux et ils seront sévèrement punis, car il en va de la santé de tous et notamment des plus fragiles d'entre nous", a prévenu le Premier ministre."Je remercie une nouvelle fois les Français pour leur civisme, pour leur patience et pour leur solidarité. Nous en avons besoin dans ces temps difficiles", a conclu Edouard Philippe qui fera de nouveau samedi "un point complet sur la situation du pays face à cette épidémie" au cours d'un point presse commun avec le ministre de la Santé Olivier Véran.