Les 27 "ont formellement adopté le report. C'est peut-être le dernier", a tweeté M. Tusk, qui quittera ses fonctions fin novembre, en disant "au revoir" à ses "amis britanniques". "S'il vous plaît, faites le meilleur usage de ce délai", a-t-il ajouté. "Je croiserai les doigts pour vous".

Les États membres de l'Union européenne ont accepté lundi de reporter le Brexit de trois mois, au 31 janvier 2020. La France, pays le plus réticent à un report long, a donné son accord à cette nouvelle prolongation mais avec des conditions. Le projet sur la table prévoit une date butoir au 31 janvier, mais avec la possibilité que le Royaume-Uni quitte l'UE au 30 novembre ou au 31 décembre en cas de ratification de l'accord de sortie avant ces échéances.

Après un référendum en juin 2016 où les Britanniques ont voté à 52% pour quitter l'UE, le divorce était initialement prévu le 29 mars. La date a déjà été repoussée à deux reprises (au 12 avril puis au 31 octobre).