Boris Johnson fait figure de grand favori et a recueilli 160 votes, annonce la presse britannique. Jeremy Hunt a obtenu 77 votes, soit deux de plus que le ministre de l'Environnement Michael Gove, qui est éliminé.

Les deux finalistes seront à présent départagés par les membres du parti d'ici la fin juillet.

Peu avant sans la journée, le 4e tour de vote avait éliminé le ministre de l'Intérieur Sajid Javid. La course comptait initialement 10 candidats.

La mise en oeuvre du Brexit sera la priorité absolue du nouveau chef de l'exécutif, trois ans après le référendum de juin 2016 qui avait vu les Britanniques voter à 52% en faveur de ce divorce historique. Incapable d'y parvenir, Theresa May a démissionné le 7 juin de ses fonctions de chef du Parti conservateur.

Au vu de la tournure des derniers événements, il est devenu pour beaucoup d'observateurs "presque inévitable que Boris Johnson soit le prochain Premier ministre britannique", selon le quotidien The Guardian. Ancien maire de Londres et ex-ministre des Affaires étrangères de Mme May, Boris Johnson, 55 ans, défend un Brexit dur.

Dans un pays déboussolé par des semaines d'atermoiements, il se dit prêt à ferrailler pour renégocier avec l'Union européenne, quand bien même l'UE a exclu cette éventualité. Lors d'un débat télévisé mardi soir, il a répété sa volonté de faire sortir son pays de l'Union européenne d'ici le 31 octobre, quitte à partir sans accord avec l'UE, sans s'engager toutefois à "garantir" un Brexit à cette date.