Allemagne: Le Centre pour la beauté politique peut-il tout se permettre?

23/02/19 à 19:00 - Mise à jour à 14:09
Du Le Vif/L'Express du 07/02/19

Quand il a ouvert ses volets, ce matin triste de novembre 2017, Björn Höcke a écumé de rage. 24 stèles de béton, réplique miniature du Mémorial de l'Holocauste de Berlin, avaient soudain poussé dans la nuit juste en face de chez lui, au bout de sa propriété de Bornhagen, un petit village de Thuringe, Land rural de l'ex-RDA.

Au mois de janvier de la même année, ce responsable local du parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) avait provoqué un tollé national en déclarant que le monument érigé en hommage aux victimes juives du IIIe Reich était " une honte au coeur de la capitale ". Le voici désormais devant ses fenêtres !
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné