Les quelque 700.000 habitants de ces quartiers, dont un au nord de Lisbonne et 18 dans la périphérie, avaient été à nouveau confinés le 1er juillet en raison d'un nombre élevé de foyers de contagion. Ils ne pouvaient quitter leur domicile que pour aller travailler ou faire des courses notamment, sous peine d'amende.

Ils peuvent désormais sortir sans avoir besoin de justifier de tels motifs tandis que le nombre de personnes pouvant se rassembler dans ces quartiers passe de 5 à 10.

"Cette décision a été possible grâce à l'évolution positive" de la situation dans ces quartiers, a expliqué Mariana Vieira da Silva, porte-parole du gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres.

"Nous avons connu la dernière semaine une réduction de l'ordre de 30% du nombre de cas" dans la région de Lisbonne, a-t-elle précisé.

Les mesures restent plus strictes dans la région de Lisbonne que dans le reste du pays. Les commerces doivent fermer à 20 heures, sauf les supermarchés (22 heures), tandis que les restaurants peuvent accueillir des clients jusqu'à minuit. Les rassemblements sont limités à 10 personnes contre 20 dans le reste du pays.

Le gouvernement a par ailleurs décidé de proposer la réouverture dans l'ensemble du pays des bars de nuit et des discothèques. Mais ces établissements ne pourront "fonctionner (que) comme des cafés" et maintenir leurs pistes de danse fermées, précise le communiqué du conseil des ministres.

Le gouvernement a également annoncé que les passagers provenant de pays "considérés à risques", hors espace Schengen, devront présenter un test négatif pour le Covid à leur arrivée au Portugal, réalisé jusqu'à 72 heures avant l'embarquement.

Selon le dernier bilan officiel publié jeudi, le Portugal a enregistré en 24 heures deux décès et 255 nouveaux cas confirmés de Covid-19. Le pays a recensé un total cumulé de 50.868 cas et 1.727 décès.

Les quelque 700.000 habitants de ces quartiers, dont un au nord de Lisbonne et 18 dans la périphérie, avaient été à nouveau confinés le 1er juillet en raison d'un nombre élevé de foyers de contagion. Ils ne pouvaient quitter leur domicile que pour aller travailler ou faire des courses notamment, sous peine d'amende.Ils peuvent désormais sortir sans avoir besoin de justifier de tels motifs tandis que le nombre de personnes pouvant se rassembler dans ces quartiers passe de 5 à 10."Cette décision a été possible grâce à l'évolution positive" de la situation dans ces quartiers, a expliqué Mariana Vieira da Silva, porte-parole du gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres."Nous avons connu la dernière semaine une réduction de l'ordre de 30% du nombre de cas" dans la région de Lisbonne, a-t-elle précisé. Les mesures restent plus strictes dans la région de Lisbonne que dans le reste du pays. Les commerces doivent fermer à 20 heures, sauf les supermarchés (22 heures), tandis que les restaurants peuvent accueillir des clients jusqu'à minuit. Les rassemblements sont limités à 10 personnes contre 20 dans le reste du pays.Le gouvernement a par ailleurs décidé de proposer la réouverture dans l'ensemble du pays des bars de nuit et des discothèques. Mais ces établissements ne pourront "fonctionner (que) comme des cafés" et maintenir leurs pistes de danse fermées, précise le communiqué du conseil des ministres.Le gouvernement a également annoncé que les passagers provenant de pays "considérés à risques", hors espace Schengen, devront présenter un test négatif pour le Covid à leur arrivée au Portugal, réalisé jusqu'à 72 heures avant l'embarquement.Selon le dernier bilan officiel publié jeudi, le Portugal a enregistré en 24 heures deux décès et 255 nouveaux cas confirmés de Covid-19. Le pays a recensé un total cumulé de 50.868 cas et 1.727 décès.