Agé de 25 ans, Maurice Robinson, originaire d'Irlande du Nord, est poursuivi pour 39 homicides involontaires, trafic d'êtres humains, aide à l'immigration illégale et blanchiment d'argent, tandis que les trois autres personnes arrêtées étaient toujours en garde à vue samedi, selon la police de l'Essex.

Arrêté peu après la découverte du camion mercredi dans une zone industrielle à une trentaine de kilomètres de Londres, il doit être présenté devant la justice à Chemlsford lundi, a précisé la police dans un communiqué. Les enquêteurs ont entamé le long travail pour déterminer l'identité des victimes.

Après avoir indiqué dans un premier temps qu'elle pensait que les 31 hommes et 8 femmes retrouvés morts étaient des ressortissants chinois, des doutes sont apparus après que plusieurs familles vietnamiennes ont fait part de leurs craintes que certains de leur proches fassent partie des victimes.

L'ambassadeur du Vietnam An Ngoc Tran s'est entretenu au téléphone avec la ministre de l'Intérieur britannique et s'est rendu sur place samedi pour rencontrer les responsables des autorités locales et de la police, a indiqué l'ambassade dans un communiqué, soulignant une volonté commune "d'échange d'informations et de coordination pour faciliter l'identification des victimes".

Cinq suspects

Par ailleurs, un homme d'une vingtaine d'années a été interpellé dans le port de Dublin dans le cadre de l'enquête sur les 39 cadavres retrouvés mercredi dans la remorque d'un camion dans l'Essex en Angleterre, rapportent des médias anglais et irlandais. Le suspect, âgé de 23 ans, a été appréhendé samedi alors qu'il descendait d'un ferry.

Quatre autres personnes ont déjà été arrêtées dans cette enquête dont le chauffeur du camion.

Le parquet fédéral belge a indiqué de son côté que les enquêteurs cherchaient encore à établir l'identité d'un autre chauffeur ayant tracté la remorque jusqu'à Zeebrugge.