"Avec cette résolution, les Nations Unies apportent l'élément qui manquait encore dans les dispositions prévues par l'accord d'Addis (Abeba, conclu en février par 11 pays pour ramener la paix à l'est du Congo, ndlr). C'est maintenant l'articulation entre les obligations qui découlent de cet accord au niveau national, régional et international qui sera essentielle pour avancer vers une solution durable pour l'est de la RDC. La résolution adoptée aujourd'hui à New York devrait permettre d'agir plus efficacement contre les groupes armés et assurer une protection renforcée de la population civile et je souhaite dès lors que la brigade intégrée puisse être déployée rapidement", a-t-il affirmé. Le ministre rappelle que la Belgique est prête à soutenir ces efforts, y compris à travers une participation dans les mécanismes de suivi de l'accord. (WAE)

"Avec cette résolution, les Nations Unies apportent l'élément qui manquait encore dans les dispositions prévues par l'accord d'Addis (Abeba, conclu en février par 11 pays pour ramener la paix à l'est du Congo, ndlr). C'est maintenant l'articulation entre les obligations qui découlent de cet accord au niveau national, régional et international qui sera essentielle pour avancer vers une solution durable pour l'est de la RDC. La résolution adoptée aujourd'hui à New York devrait permettre d'agir plus efficacement contre les groupes armés et assurer une protection renforcée de la population civile et je souhaite dès lors que la brigade intégrée puisse être déployée rapidement", a-t-il affirmé. Le ministre rappelle que la Belgique est prête à soutenir ces efforts, y compris à travers une participation dans les mécanismes de suivi de l'accord. (WAE)