Le roi est arrivé à l'hôpital privé Quiron de Pozuelo de Alarcon, une banlieue de Madrid. Il a baissé la vitre et salué brièvement les journalistes. A la question "Comment allez-vous", il a répondu "Très bien". Cette opération sera la huitième pour Juan Carlos depuis mai 2010. Ces ennuis de santé répétés et l'image du roi, visiblement fatigué, qui se déplace depuis des mois appuyé sur des béquilles, ont poussé l'Espagne à s'interroger sur l'éventualité d'une abdication au profit du prince héritier Felipe, âgé de 45 ans. "Le roi n'a envisagé à aucun moment d'abdiquer", a rétorqué vendredi dernier le chef de la Maison Royale, Rafael Spottorno, lors d'une conférence de presse inédite au palais de la Zarzuela. "Il n'est pas empêché dans ses fonctions et il n'y pas lieu d'envisager une régence", a-t-il ajouté. (Belga)

Le roi est arrivé à l'hôpital privé Quiron de Pozuelo de Alarcon, une banlieue de Madrid. Il a baissé la vitre et salué brièvement les journalistes. A la question "Comment allez-vous", il a répondu "Très bien". Cette opération sera la huitième pour Juan Carlos depuis mai 2010. Ces ennuis de santé répétés et l'image du roi, visiblement fatigué, qui se déplace depuis des mois appuyé sur des béquilles, ont poussé l'Espagne à s'interroger sur l'éventualité d'une abdication au profit du prince héritier Felipe, âgé de 45 ans. "Le roi n'a envisagé à aucun moment d'abdiquer", a rétorqué vendredi dernier le chef de la Maison Royale, Rafael Spottorno, lors d'une conférence de presse inédite au palais de la Zarzuela. "Il n'est pas empêché dans ses fonctions et il n'y pas lieu d'envisager une régence", a-t-il ajouté. (Belga)