"Les dégâts sont énormes et des pertes humaines sont à déplorer", a déclaré à l'AFP Fahd Kafaën, ministre de la Pisciculture et membre de la commission de suivi du cyclone. Il n'a pas été en mesure de fournir immédiatement un bilan des victimes.

Les vents soufflaient encore à plus de 100 km/heure dans la matinée et de fortes vagues balayaient les côtes des provinces du Hadramout, de Chabwa et d'Al-Mahra, a précisé le ministre.

Des images mises en ligne sur les réseaux sociaux montrent des quartiers inondés à Moukalla, capitale du Hadramout, avec des véhicules totalement submergés.

Le cyclone, qui s'était formé en Mer d'Arabie, a fait plus de 200 blessés lors de son passage sur l'île yéménite de Socotra, située en face du Golfe d'Aden.

Il a eu en revanche un impact très limité dans le sultanat d'Oman, selon les autorités de ce pays.

L'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence spécialisée des Nations unies, avait mis en garde vendredi le Yémen et Oman contre l'arrivée d'un "cyclone tropical très rare et potentiellement à fort impact".

"Les dégâts sont énormes et des pertes humaines sont à déplorer", a déclaré à l'AFP Fahd Kafaën, ministre de la Pisciculture et membre de la commission de suivi du cyclone. Il n'a pas été en mesure de fournir immédiatement un bilan des victimes. Les vents soufflaient encore à plus de 100 km/heure dans la matinée et de fortes vagues balayaient les côtes des provinces du Hadramout, de Chabwa et d'Al-Mahra, a précisé le ministre. Des images mises en ligne sur les réseaux sociaux montrent des quartiers inondés à Moukalla, capitale du Hadramout, avec des véhicules totalement submergés. Le cyclone, qui s'était formé en Mer d'Arabie, a fait plus de 200 blessés lors de son passage sur l'île yéménite de Socotra, située en face du Golfe d'Aden. Il a eu en revanche un impact très limité dans le sultanat d'Oman, selon les autorités de ce pays. L'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence spécialisée des Nations unies, avait mis en garde vendredi le Yémen et Oman contre l'arrivée d'un "cyclone tropical très rare et potentiellement à fort impact".