Quatre Belges sur cinq se disent " fiers " de la nature de notre pays, qui obtient un score de satisfaction moyen de 7 sur 10. Sept Belges sur dix assurent en fréquenter régulièrement les espaces verts pour y faire du sport et se détendre, ou, dans 75 % des cas, pour y " profiter du calme ". En revanche, nos concitoyens obtiennent la note peu brillante de 4,6 sur 10 à un test de connaissances sur la nature qui les entoure. Tels sont les résultats d'un sondage iVox réalisé auprès de 1 000 personnes à la demande de Onze Natuur/Notre Nature, la plateforme digitale de la société de production télévisuelle ...

Quatre Belges sur cinq se disent " fiers " de la nature de notre pays, qui obtient un score de satisfaction moyen de 7 sur 10. Sept Belges sur dix assurent en fréquenter régulièrement les espaces verts pour y faire du sport et se détendre, ou, dans 75 % des cas, pour y " profiter du calme ". En revanche, nos concitoyens obtiennent la note peu brillante de 4,6 sur 10 à un test de connaissances sur la nature qui les entoure. Tels sont les résultats d'un sondage iVox réalisé auprès de 1 000 personnes à la demande de Onze Natuur/Notre Nature, la plateforme digitale de la société de production télévisuelle flamande Hotel Hungaria, de Herent (Louvain). Le projet de promotion de la nature de cette société est multiforme : le site Internet est lancé, six livres sont en préparation et la diffusion d'une série documentaire est prévue en 2022 sur la chaîne Canvas (discussions en cours avec une chaîne francophone). L'idée est de valoriser par l'image sept biotopes belges exceptionnels et les animaux qui y vivent. " Notre intention est explicite ", prévient Pim Niesten, le caméraman responsable du " vlog " (blog vidéo) du magazine en ligne notrenature.be. " Nous voulons faire comprendre à onze millions de Belges que l'herbe n'est pas toujours plus verte à l'autre bout du monde . Les Belges restent bouche bée devant les images d'animaux exotiques et de biotopes de pays lointains. Ils en oublient de regarder leur environnement. " Onze Natuur/Notre Nature mesure le défi : son enquête révèle qu'à peine la moitié des sondés considèrent leur propre jardin ou le parc de leur ville comme un espace naturel. Un reflet de la réalité belge : les jardins " bétonnés " côté rue et les pelouses millimétrées restent populaires. " Chaque jardin, petit ou grand, peut pourtant aider la nature, remarque Pim Niesten. Les jardins de Flandre représentent 8 % de la surface totale de la nature en Région flamande. Cela vaut la peine de réfléchir à la manière dont nous pouvons y stimuler et protéger la nature. Heureusement, 60 % des sondés disent planter de préférence des plantes indigènes dans leur jardin et y installer des abris pour les animaux. Notre site répond à leurs demandes avec des conseils sur la façon de réaliser une mare ou de construire un nichoir et un hôtel à insectes. " Selon l'étude, 20 % des personnes interrogées, la plupart âgées de 55 ans et plus, estiment que la pollution de l'environnement et l'extinction d'espèces animales ne sont pas aussi dramatiques qu'on le dit. En revanche, la moitié d'entre elles veulent que la nature prime sur l'économie et 80 % sont disposés à prendre soin de la nature dans leur quartier. Deux répondants sur trois affirment qu'ils soutiennent déjà des initiatives en ce sens. " Une nouvelle enquête est prévue au printemps 2022, annonce Pim Niesten. Nous espérons entre-temps renforcer le lien entre les Belges et la nature qui les entoure, pour qu'elle soit mieux protégée. "