"Il faut encore et toujours inciter le consommateur à produire moins de déchets", selon Philippe Henry, pour qui la prévention est la priorité. "Le Wallon est devenu un trieur hors-pair", estime le ministre, mais c'est surtout la quantité de déchets qui pose problème.

Pour la diminuer, le site propose donc des conseils pratiques à adopter dans les différents lieux de vie quotidiens: la maison, le magasin, le bureau, l'école, les loisirs. Des vidéos illustrent ces trucs et astuces faciles à mettre en pratique.

Le site est soutenu par une campagne de communication qui débute samedi sur internet, via des affiches dans les grandes surfaces et des spots publicitaires sur la RTBF. Par cette petite phrase ludique, "un acheteur sachant acheter, achète son chou sans son sachet", la campagne rappelle notamment qu'on peut éviter de produire des déchets par des gestes simples.

Philippe Henry se réjouit de la collecte sélective en porte-à-porte, en bulles ou parcs à conteneur "qui est devenue la norme", mais cette voie doit être poursuivie. C'est pourquoi, la prévention est numéro un dans la hiérarchie des priorités en matière de déchets. Suivent le réemploi, le recyclage, la valorisation, et l'élimination en décharge.

"Il faut encore et toujours inciter le consommateur à produire moins de déchets", selon Philippe Henry, pour qui la prévention est la priorité. "Le Wallon est devenu un trieur hors-pair", estime le ministre, mais c'est surtout la quantité de déchets qui pose problème. Pour la diminuer, le site propose donc des conseils pratiques à adopter dans les différents lieux de vie quotidiens: la maison, le magasin, le bureau, l'école, les loisirs. Des vidéos illustrent ces trucs et astuces faciles à mettre en pratique. Le site est soutenu par une campagne de communication qui débute samedi sur internet, via des affiches dans les grandes surfaces et des spots publicitaires sur la RTBF. Par cette petite phrase ludique, "un acheteur sachant acheter, achète son chou sans son sachet", la campagne rappelle notamment qu'on peut éviter de produire des déchets par des gestes simples. Philippe Henry se réjouit de la collecte sélective en porte-à-porte, en bulles ou parcs à conteneur "qui est devenue la norme", mais cette voie doit être poursuivie. C'est pourquoi, la prévention est numéro un dans la hiérarchie des priorités en matière de déchets. Suivent le réemploi, le recyclage, la valorisation, et l'élimination en décharge.