Stib et Villo! seront gratuits et la vitesse limitée en cas de pics de pollution

Le gouvernement bruxellois a récemment approuvé en deuxième lecture son arrêté "Pics de pollution", qui instaure des règles "d'urgence" en cas de concentration élevée de microparticules dans l'air.

© iStock

A partir d'un certain seuil, sur une durée déterminée, le réseau des transports en commun de la Stib, ainsi que l'usage de vélos partagés Villo! deviendront gratuits, rapportent La Dernière Heure et La Libre Belgique vendredi.

De même, les vitesses seront réduites à 50 km/h sur les voiries limitées à 70 et 90 km/h, et à 90 km/h sur les voiries limitées à 120 km/h. Il sera par ailleurs interdit de se chauffer au bois s'il ne s'agit pas du seul moyen de chauffage du domicile.

Ces mesures entreront en vigueur en Région bruxelloise dès que le seuil 0 - seuil d'information et de sensibilisation - aura été observé durant deux journées consécutives (48h). Ce seuil est atteint lorsque la moyenne glissante de concentration des polluants sur 24h atteint 51 à 70 microgrammes par mètre cube d'air (µg/m³). Un nouveau polluant a d'ailleurs été ajouté dans l'indice de qualité de l'air. Désormais, les particules fines en suspension PM 2,5 seront également tracées.

Lees meer...