L'Allemagne est-elle de nouveau le pays des ours ?
...

L'Allemagne est-elle de nouveau le pays des ours ?von Lindeiner : Il me semble et c'est une bonne nouvelle. Cela montre que même les grands prédateurs peuvent survivre dans nos environnements. D'ailleurs, nous savons que cet ours a rejoint la Bavière il y a déjà trois semaines, car ses excréments ont été trouvés dans le Balderschwanger Tal. Et, là, il vient d'être repéré dans le canton de Garmisch-Partenkirchen."Que fait l'ours en Bavière ?Un jeune ours mâle est normalement à la recherche d'une femelle. Sauf qu'il n'en trouvera pas en Allemagne. Il risque donc fort de migrer à nouveau vers le sud à l'approche de l'hiver.Trouvera-t-il assez de nourriture en Allemagne ?Certainement. Les ours vivent principalement de nourriture végétale. S'il mange de la viande, ce sont surtout de petits animaux voir du gibier mort de maladie, de faim ou de froid.Son arrivée préoccupe les bergers, les apiculteurs et les chasseurs...Nous devons prendre cette préoccupation au sérieux, mais contrairement à 2006, nous sommes aujourd'hui bien mieux préparés. Il existe désormais, un plan de gestion qui indique comment traiter les ours qui ont des comportements anormaux ou qui causent des dommages.Bruno a été abattu et se trouve maintenant dans un musée. Le nouveau venu risque-t-il de subir le même sort ?Espérons que non. Heureusement, jusqu'à présent, il s'est comporté de manière exemplaire et on l'a à peine aperçu. Bruno, de son côté, s'était dangereusement approché des bâtiments et des gens. C'est pour cela qu'il a été décidé de l'abattre. Une décision regrettable, mais juste.Comment pouvons-nous empêcher le nouvel ours de mal se comporter ?Le plus important est de garder l'animal timoré. L'ours ne doit en aucun cas s'habituer aux gens. Bruno a appris dès son plus jeune âge que l'on trouvait de la nourriture à proximité des gens. Ce genre d'ours peut vite devenir dangereux.Que faire si vous rencontrez un tel animal dans la forêt ?Gardez vos distances, ne le provoquez pas et reculez lentement. Il est également important de s'assurer que l'ours vous a vu. Sinon, il pourrait prendre peur et se sentir menacé. S'il attaque, il est conseillé de vous allonger sur le sol et de ne pas bouger. Mais je n'ai jamais entendu parler d'un tel cas dans les Alpes.Et si l'ours tue des moutons ou détruit des ruches ?Les bergers et les apiculteurs, par exemple, peuvent protéger leurs animaux avec des clôtures électriques. Si un ours dévore tout de même leurs animaux, il existe des indemnisations. L'ours brun pourrait-il s'installer de manière permanente en Bavière ?Il existe suffisamment d'habitats naturels pour que cela soit possible. Mais tout le monde doit coopérer. Bien sûr, un ours s'en prendra ponctuellement à du bétail. Mais même dans ce cas de figure il existe des solutions puisqu'après tout c'est surtout une question d'argent.Les Bavarois vont-ils parvenir à gérer avec pondération la présence de l'ours ?Nous serions heureux si, cette fois, il était possible d'avoir un débat rationnel autour du sujet afin de pouvoir observer l'ours en toute tranquillité. J'espère que de cette manière nous pouvions tous en convaincre qu'avoir un ours comme ça c'est chouette !