D'ici quatre ans, l'avantage fiscal des nouveaux contrats de voiture de société ne serait plus exigible que pour des véhicules dits "propres", c'est à dire ne produisant pas d'émissions polluantes lors de leur utilisation. L'idée serait de commencer par une approche progressive où les contrats de leasing seraient limités aux voitures les moins polluantes jusqu'à la fin de la législature. Dans le même temps, la proposition prévoit une revalorisation du budget mobilité afin d'encourager les alternatives à l'automobile.

Ce projet semble s'inspirer de propositions formulées par l'Open Vld et le CD&V par le passé. Les deux partis flamands apparaissent comme les pivots de la future majorité.