Les Pays-Bas décident de taxer les entreprises sur leurs émissions de CO2

13/03/19 à 17:52 - Mise à jour à 17:52

Source: Afp

Les Pays-Bas, qui se sont engagés à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone de 49% d'ici 2030, ont annoncé mercredi la mise en place prochaine d'une taxe sur les émissions de CO2 des entreprises.

Les Pays-Bas décident de taxer les entreprises sur leurs émissions de CO2

© iStock

Cette annonce du Premier ministre libéral Mark Rutte à une semaine des élections provinciales est destinée à rassurer les citoyens inquiets face à la hausse de la facture énergétique des ménages. "Nous allons mettre en place une taxe sur les émissions de CO2 de l'industrie", a déclaré M. Rutte lors d'une conférence de presse, ajoutant toutefois que cette taxe devra être "raisonnable". "Nous ne voulons pas non plus que les entreprises partent en courant, il faut garder les emplois aux Pays-Bas, mais cette taxe doit rapporter des centaines de milliers d'euros", a-t-il expliqué.

Il a précisé que l'ampleur de cette imposition serait communiquée en avril, lorsque le gouvernement présentera son plan "pour le climat". "Il s'agit de réduire les charges dans le porte-feuille des ménages et d'exiger une plus grande part de l'industrie afin de trouver un équilibre" dans l'effort pour la lutte contre le réchauffement climatique, a abondé à ses côtés le ministre de l'Economie et du Climat, Eric Wiebes.

Le gouvernement avait initialement l'intention d'imposer une amende à l'industrie pour ses activités polluantes selon un système de bonus-malus, mais il a estimé que cette mesure ne permettrait pas une réduction suffisante des émissions de CO2.

L'argent provenant de la taxe sera investi dans la transition écologique de l'industrie aux Pays-Bas, qui se sont engagés à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone de 49% d'ici 2030.

Grâce à une action en justice historique intentée par une ONG, la justice néerlandaise a ordonné en appel en octobre à l'Etat de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 25% d'ici 2020, une décision contestée par le gouvernement.

Les Pays-Bas sont particulièrement vulnérables aux conséquences du changement climatique, une partie du pays se trouvant en dessous du niveau de la mer.

En savoir plus sur: