En avril dernier, le Parlement européen a voté pour une interdiction complète de la pêche électrique, une décision qui aura d'importantes conséquences pour les pêcheurs néerlandais, friands de cette technique. Théoriquement, ce type de pêche était déjà interdit dans l'UE depuis longtemps, mais avec des possibilités de dérogations dans chaque Etat.

Les Pays-Bas estiment que le Conseil et le parlement ont violé de "multiples dispositions" dans leur cheminement vers l'interdiction totale. Celle-ci "n'a pas été établie sur base des meilleurs avis scientifiques disponibles", estime la ministre néerlandaise.

Une étude en cours s'intéresse par ailleurs aux avantages de cette technique comme l'économie de carburant et la préservation des sols marins. Mme Schouten considère que le Conseil et le parlement auraient dû mieux prendre cela en compte.

Il faudra certainement attendre plusieurs années avant que la CJUE ne se prononce sur cette affaire.