Durant trois jours, villes et villages se mobiliseront pour une Wallonie plus propre. En 2015, l'initiative avait attiré quelque 10.000 participants, l'an dernier ils étaient 110.000 à se retrousser les manches pour éliminer les déchets. Cette année, l'objectif est d'atteindre 150.000 volontaires.

"Avoir attiré 110.000 personnes en 2018 était déjà incroyable. Si on arrive à en mobiliser 40.000 de plus sur les 3,6 millions de Wallons, ce sera encore plus significatif et c'est bien notre ambition", a affirmé jeudi le ministre wallon en charge de l'Environnement, Carlo Di Antonio.

Les inscriptions seront ouvertes du 1er février au 22 mars sur walloniepluspropre.be.

L'ASBL Be WaPP, qui se charge de la coordination de l'action, précise qu'il est possible de rejoindre une équipe de ramasseurs ou d'en créer une. Chaque responsable d'équipe recevra tout le matériel nécessaire au nettoyage gratuitement, que cela soit gilets, gants ou sacs. Un helpdesk a également été mis en place.

"J'ai voulu lancer cette opération dès le début de ma mandature en 2015", a ajouté M. Di Antonio. "Au-delà du ramassage, c'est une manière de montrer l'exemple et particulièrement à ceux qui sont responsables des déchets".

Durant trois jours, villes et villages se mobiliseront pour une Wallonie plus propre. En 2015, l'initiative avait attiré quelque 10.000 participants, l'an dernier ils étaient 110.000 à se retrousser les manches pour éliminer les déchets. Cette année, l'objectif est d'atteindre 150.000 volontaires. "Avoir attiré 110.000 personnes en 2018 était déjà incroyable. Si on arrive à en mobiliser 40.000 de plus sur les 3,6 millions de Wallons, ce sera encore plus significatif et c'est bien notre ambition", a affirmé jeudi le ministre wallon en charge de l'Environnement, Carlo Di Antonio. Les inscriptions seront ouvertes du 1er février au 22 mars sur walloniepluspropre.be. L'ASBL Be WaPP, qui se charge de la coordination de l'action, précise qu'il est possible de rejoindre une équipe de ramasseurs ou d'en créer une. Chaque responsable d'équipe recevra tout le matériel nécessaire au nettoyage gratuitement, que cela soit gilets, gants ou sacs. Un helpdesk a également été mis en place. "J'ai voulu lancer cette opération dès le début de ma mandature en 2015", a ajouté M. Di Antonio. "Au-delà du ramassage, c'est une manière de montrer l'exemple et particulièrement à ceux qui sont responsables des déchets".