L'empaquetage d'un ou de plusieurs supports papier sous film plastique sera progressivement interdit, a précisé le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio. L'interdiction est immédiate pour les publications qui ne faisaient l'objet d'aucune distribution sous film plastique avant l'entrée en vigueur de l'arrêté. Pour les autres, l'interdiction sera progressive, le secteur disposant de quatre ans pour s'en passer totalement, a-t-il ajouté.

Dans le détail, la réduction de film plastique utilisé devra atteindre 20% en 2019, 30% en 2020 et 50% en 2021 avant une disparition totale en 2022.

"Cette mesure a un double objectif: prévenir l'abandon de ces emballages dans la nature mais aussi garantir un recyclage de qualité des déchets de papiers des ménages wallons", a souligné le ministre cdH.

Ce dernier a également décidé d'interdire les petites cartes plastifiées déposées sur les voitures stationnées si ces documents contiennent des messages à caractère commercial. L'interdiction ne s'applique pas aux annonces relatives à des manifestations locales et ponctuelles même si leurs organisateurs sont invités à privilégier des supports de communication plus durables.

Enfin, les confettis et autres projectiles composés de métal ou de plastique, qui s'infiltrent dans les égouts et polluent l'eau, seront eux aussi bannis lors des rassemblements publics wallons, les confettis en papier de préférence recyclés et non-colorés étant "vivement recommandés" pour les prochaines festivités.

"Ces différentes mesures seront d'application dès leur publication au moniteur dans les prochains jours", a conclu Carlo Di Antonio.

L'empaquetage d'un ou de plusieurs supports papier sous film plastique sera progressivement interdit, a précisé le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio. L'interdiction est immédiate pour les publications qui ne faisaient l'objet d'aucune distribution sous film plastique avant l'entrée en vigueur de l'arrêté. Pour les autres, l'interdiction sera progressive, le secteur disposant de quatre ans pour s'en passer totalement, a-t-il ajouté. Dans le détail, la réduction de film plastique utilisé devra atteindre 20% en 2019, 30% en 2020 et 50% en 2021 avant une disparition totale en 2022. "Cette mesure a un double objectif: prévenir l'abandon de ces emballages dans la nature mais aussi garantir un recyclage de qualité des déchets de papiers des ménages wallons", a souligné le ministre cdH. Ce dernier a également décidé d'interdire les petites cartes plastifiées déposées sur les voitures stationnées si ces documents contiennent des messages à caractère commercial. L'interdiction ne s'applique pas aux annonces relatives à des manifestations locales et ponctuelles même si leurs organisateurs sont invités à privilégier des supports de communication plus durables. Enfin, les confettis et autres projectiles composés de métal ou de plastique, qui s'infiltrent dans les égouts et polluent l'eau, seront eux aussi bannis lors des rassemblements publics wallons, les confettis en papier de préférence recyclés et non-colorés étant "vivement recommandés" pour les prochaines festivités. "Ces différentes mesures seront d'application dès leur publication au moniteur dans les prochains jours", a conclu Carlo Di Antonio.