Selon la Nasa et le National Snow and Ice Data Center, l'extension glacée de l'Océan arctique n'a jamais été aussi faible, et ce pour la deuxième année consécutive.

Cette courte animation montre le cycle de la superficie glacée de l'Océan arctique du dernier minimum estival au maximum hivernal, le 24 mars dernier. Il s'agit du maximum hivernal le plus bas jamais enregistré.

Selon la Nasa et le National Snow and Ice Data Center, l'extension glacée de l'Océan arctique n'a jamais été aussi faible, et ce pour la deuxième année consécutive.Cette courte animation montre le cycle de la superficie glacée de l'Océan arctique du dernier minimum estival au maximum hivernal, le 24 mars dernier. Il s'agit du maximum hivernal le plus bas jamais enregistré.