"Le mouton portait des traces de morsures, comme celles qui ont été vues à Meerhout, Bree et Rotem. Les collègues du Réseau loup en Wallonie ont ouvert une enquête et les analyses sont toujours en cours. Mais même si aucune trace d'ADN n'est retrouvée, nous sommes convaincus du fait qu'un loup est passé par ici. Les similarités avec les trois autres cas en Flandre sont trop importantes", commente Jan Loos, de l'asbl Landschap.

Il s'agit de la seconde observation de la présence d'un loup en Wallonie depuis celle à Gedinne, en août 2011, souligne l'association. "A cette période, il y avait eu plusieurs signalements, notamment aux alentours de La Roche-en-Ardenne, mais nous n'avions encore jamais eu d'indices aussi convaincants qu'ici, à Bérismenil." Un loup a également été apeçu ces derniers jours dans les environs de Drenthe, aux Pays-Bas.

"Le mouton portait des traces de morsures, comme celles qui ont été vues à Meerhout, Bree et Rotem. Les collègues du Réseau loup en Wallonie ont ouvert une enquête et les analyses sont toujours en cours. Mais même si aucune trace d'ADN n'est retrouvée, nous sommes convaincus du fait qu'un loup est passé par ici. Les similarités avec les trois autres cas en Flandre sont trop importantes", commente Jan Loos, de l'asbl Landschap. Il s'agit de la seconde observation de la présence d'un loup en Wallonie depuis celle à Gedinne, en août 2011, souligne l'association. "A cette période, il y avait eu plusieurs signalements, notamment aux alentours de La Roche-en-Ardenne, mais nous n'avions encore jamais eu d'indices aussi convaincants qu'ici, à Bérismenil." Un loup a également été apeçu ces derniers jours dans les environs de Drenthe, aux Pays-Bas.