Officiellement, une vague de chaleur est décrétée lorsque les températures dépassent les 25 degrés pendant cinq jours d'affilée, avec trois jours au-delà des 30 degrés.

Ces mesures ont été atteintes: vendredi, 26,6° ont été comptabilisés à Uccle, 29,4° samedi, 30,9° dimanche, 31,3° lundi et 30,4° mardi, peu après midi.

Il est rare de compter trois vagues de chaleur sur une année. Les précédent pics ont été enregistrés cet été, du 23 au 30 juin et du 22 au 26 juillet, soit 13 jours au total.

En 2018, l'on a référencé deux vagues de chaleur à Uccle: du 13 au 27 juillet et du 29 juillet au 7 août, soit un total de 25 jours. Toutefois trois vagues en un an n'est pas un fait unique: 1947 en a ainsi connu quatre, avec 46 jours de canicule.

Lundi, des concentrations d'ozone élevées ont par ailleurs été enregistrées; le seuil d'information européen a été dépassé en six points de mesure. Ce mardi, la Cellule interrégionale de l'Environnement (Celine) prévoit à nouveau des concentrations d'ozone élevées avec un risque de dépassement du seuil d'information européen dans le nord du pays.