Le projet Spin-city de l'UGent lance une vaste collection de photos. Les chercheurs font appel aux personnes qui croisent des araignées sur leur chemin afin de faire avancer leurs recherches. Ils leur demandent de prendre en photos différentes sortes d'araignées via une application dédiée et de leur transmettre d'autres informations utiles.

Le but de ce recensement est de savoir si les araignées plus sombres prennent une couleur plus claire lors de hautes températures en milieu urbain. Les araignées noires absorbent plus de chaleur que leurs collègues plus claires. "Quiconque entre dans une voiture sombre par une belle journée d'été sait à quel point une telle voiture peut se réchauffer", expliquent les chercheurs. "Bien plus qu'un véhicule blanc, qui reflète une grande partie de la lumière du soleil".

Il en va de même pour les araignées, une espèce animale à sang froid. Cette constatation donne à penser que les araignées dans un environnement chaud se protègent de la chaleur en adoptant une couleur plus claire. Ils peuvent le prouver en comparant les araignées dans les villes, où la température est jusqu'à cinq degrés plus chaude qu'à l'extérieur de la ville, avec leurs pairs dans les campagnes.

En plus de la couleur de l'araignée, les chercheurs s'intéressent aussi aux mesures des toiles d'araignée. Ils pensent qu'elles sont plus finement maillées en ville, parce que les proies y sont plus petites.