Avec la persistance d'un climat doux en Europe, en particulier dans le nord et l'est, l'hiver dernier a été 3,4°C plus chaud que l'hiver moyen pour la période 1981-2010. La température a été supérieure de près de 1,4°C à celle du second hiver le plus chaud, à savoir 2015-16.

"Déconcertant", mais pas une "tendance climatique"

Le mois dernier a été le deuxième mois de février le plus chaud jamais enregistré, tant au niveau mondial que pour l'Europe. En Europe, février a été 3,9°C plus chaud que la moyenne des mois de février de la période 1981-2010 (+0,8°C au niveau mondial).

"Il est probable que ce genre d'événement ait été rendu plus extrême par la tendance au réchauffement climatique", déclare Carlo Buontempo, directeur du C3S, cité dans un communiqué. "Voir un hiver aussi chaud est déconcertant, mais ne représente pas une tendance climatique en tant que telle. Les températures saisonnières, surtout en dehors des tropiques, varient considérablement d'une année à l'autre", tempère-t-il.

Avec la persistance d'un climat doux en Europe, en particulier dans le nord et l'est, l'hiver dernier a été 3,4°C plus chaud que l'hiver moyen pour la période 1981-2010. La température a été supérieure de près de 1,4°C à celle du second hiver le plus chaud, à savoir 2015-16. Le mois dernier a été le deuxième mois de février le plus chaud jamais enregistré, tant au niveau mondial que pour l'Europe. En Europe, février a été 3,9°C plus chaud que la moyenne des mois de février de la période 1981-2010 (+0,8°C au niveau mondial). "Il est probable que ce genre d'événement ait été rendu plus extrême par la tendance au réchauffement climatique", déclare Carlo Buontempo, directeur du C3S, cité dans un communiqué. "Voir un hiver aussi chaud est déconcertant, mais ne représente pas une tendance climatique en tant que telle. Les températures saisonnières, surtout en dehors des tropiques, varient considérablement d'une année à l'autre", tempère-t-il.