La semaine dernière, le monde s'essayait à FaceApp, cette application qui nous montre avec quelques années de plus. Surfant sur cette tendance, Greenpeace Russie a développé une fausse application, baptisée EarthApp, pour sensibiliser la population aux enjeux environnementaux. "Ce réchauffement climatique devient de plus en plus dur à ignorer : nous voyons bien comment le temps change, et à quel point les écosystèmes deviennent instables. Alors quand les utilisateurs postent leur visage "vieilli", une question se pose : à quoi ressemblera notre environnement ? (...) Il ne nous reste pas beaucoup de temps, mais il nous en reste tout de même. Il est temps d'agir !" peut-on lire sur le site de Greenpeace Russie.

Sur son profil Instagram, l'ONG russe a publié des avant/après de paysages. Conçues en collaboration avec l'agence de communication Isobar Moscow, les images représentent les effets futurs du réchauffement climatique sur notre environnement. Les photos montrent l'Arctique, de grandes villes de Russie, la forêt de Sibérie et le lac Baïkal.

Pour Greenpeace, c'est une manière de lancer un énième message d'alerte. Polina Karkina, coordinatrice pour le climat et l'énergie, a déclaré : "l'Humanité brûle du charbon, de l'huile et du gaz, ce qui relâche beaucoup de gaz à effet de serre. On a transformé l'atmosphère en véritable décharge. L'équilibre est perturbé pour toujours, et le climat qui était adapté pour la vie, devient hostile pour nous et toutes les autres formes de vie autour. Il faut passer le mot : l'Humanité est au bord de la catastrophe. Il faudrait arrêter de faire comme s'il n'y avait pas de lendemain."

La campagne sert de lancement à une pétition qui vise à arrêter le développement de nouveaux champs pétroliers.

Découvrez la campagne en images

  • L'Arctique
Capture d'écran Instagram © greenpeaceru
  • Le Lac Baïkal
Capture d'écran Instagram © greenpeaceru
  • Moscou
Capture d'écran Instagram © greenpeaceru
  • Saint-Pétersbourg
Capture d'écran Instagram © greenpeaceru
  • La forêt de Sibérie
Capture d'écran Instagram © greenpeaceru
  • Sotchi
Capture d'écran Instagram © greenpeaceru

Loreline Dubuisson