Les marches des jeunes pour le climat ont marqué le début de la campagne en vue des élections fédérales, régionales et européennes du 26 mai. Avec un mot d'ordre qui s'est imposé en tête de l'agenda politique : il faut changer d'urgence notre mode de vie si l'on veut avoir une chance de sauver la planète. L'enjeu est prioritaire, mais il est aussi complexe, car pluridimensionnel. Après la mobilité, deuxième volet de notre série de six débats préélectoraux orientés solutions (voir Le Vif/ L'Express du 28 mars dernier), voici un autre enjeu crucial : l'énergie. Un dossier sensible sur lequel les responsables politiques se cassent les dents depuis longtemps.
...