Au large de l'océan Arctique les ours polaires s'approchent de nouveau des cités. Selon l'organisation environnementale WWF, les habitants du village russe Ryrkaipij au bord de la Mer des Tchouktches sonnent l'alarme plusieurs fois par jour.

Actuellement, des patrouilles sont de nouveau en route pour faire fuir les animaux des maisons. En février dernier, une cinquantaine d'ours polaires ont déjà passé des semaines à proximité des humains dans l'archipel de Novaya Semlya.

"À la fin de l'été, les ours polaires sont attirés par les côtes", a déclaré Roland Gramling, porte-parole du WWF. Là-bas, ils attendent que la glace se forme sur la mer avant d'aller chasser les phoques. Ils doivent parfois attendre des mois pour cela : "En raison de la crise climatique, la mer reste libre de glace plus longtemps." En quête de nourriture, les ours sont ensuite attirés dans les villages pour chercher à manger dans les décharges, par exemple.

Selon les environnementalistes, le premier jeune mâle est apparu sur la péninsule Tchouktche à la fin juillet. Par la suite, d'autres animaux ont été aperçus. Les habitants les ont effrayés à coup de pistolets lance-fusées et de pistolets d'alarme.

Greta Pralle

Source: FR