"Cette année devrait être l'une des quatre les plus chaudes jamais enregistrées. Les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère sont à un niveau record et les émissions continuent à augmenter", a déclaré Patricia Espinosa dans un communiqué.

"Les impacts du changement climatique n'ont jamais été aussi graves. Cette réalité nous dit que nous devons faire bien plus. La COP24 doit rendre ça possible", a-t-elle ajouté.

Le dérèglement climatique frappe "déjà des communautés sur toute la planète" et les "victimes, destructions, souffrances" qui en découlent "rendent notre travail plus urgent", a-t-elle encore estimé.

Les délégations de quelque 200 pays sont réunies depuis dimanche en Pologne pour cette 24e Conférence climat de l'ONU qui doit permettre de mettre l'accord de Paris sur les rails, face à l'urgence climatique

"Cette année devrait être l'une des quatre les plus chaudes jamais enregistrées. Les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère sont à un niveau record et les émissions continuent à augmenter", a déclaré Patricia Espinosa dans un communiqué."Les impacts du changement climatique n'ont jamais été aussi graves. Cette réalité nous dit que nous devons faire bien plus. La COP24 doit rendre ça possible", a-t-elle ajouté.Le dérèglement climatique frappe "déjà des communautés sur toute la planète" et les "victimes, destructions, souffrances" qui en découlent "rendent notre travail plus urgent", a-t-elle encore estimé.Les délégations de quelque 200 pays sont réunies depuis dimanche en Pologne pour cette 24e Conférence climat de l'ONU qui doit permettre de mettre l'accord de Paris sur les rails, face à l'urgence climatique