Pour rester en dessous de 1.5 degré de réchauffement global, la Belgique devra réduire ses émissions de CO2 de 50 % d'ici 2030 et atteindre la neutralité carbone en 2050. À l'échelle individuelle, pour un Belge, cela signifie passer de 12 tonnes de CO2 émises par an à 5.4 tonnes.

Pour vous y aider, l'ASBL Ecoconso a mis en place un plan sur 10 ans. Étape par étape, voici comment atteindre cet objectif ambitieux.

Économiser le chauffage = 1000 à 1500 kilos de CO2 évités par personne par an

null © Getty

L'action la plus efficace est d'isoler son habitation. Grâce à cela, vous pourrez économiser de 500 à 1250 kg de CO2 par an et par personne.

Si c'est déjà fait, vous pouvez installer un système de chauffage économe (pompe à chaleur, chaudière à condensation, etc.). Ainsi, vous pourrez économiser entre 250 et 500 kg de CO2 par an et par personne. Enfin, veiller à avoir une utilisation optimale de votre chauffage : baisser la température la nuit et quand vous quittez la maison, programmer votre thermostat, éviter les courants d'air, etc. Là aussi, il s'agit d'économiser de 250 à 500 kg de CO2.

Si vous comptez déménager, prenez ces critères en compte, et pourquoi pas, réduisez la taille de votre habitation.

Économiser l'énergie = 350 kg de Co2 évités par personne par an

null © Getty

Pour chauffer votre eau, optez pour un chauffe-eau économe (classe A ou A+) et économisez l'eau chaude (prendre des douches courtes, plutôt que des bains par exemple).

Dans la cuisine, choisissez un four et des taques de cuisson efficaces et mettez un couvercle sur vos casseroles, cela permet d'économiser 25 % d'énergie. Le préchauffage du four n'est pas toujours nécessaire non plus.

Faites également des économies d'énergie (et d'argent) en privilégiant des appareils électroménagers peu énergivores. Vous pouvez également laver votre linge à 30 °C.

Lire aussi : Comment faire sa lessive avec le moins d'énergie possible ?

Enfin, éteignez les appareils en veille et installez des ampoules LED.

Moins prendre la voiture = 1000 kg de CO2 évités par personne par an

Selon l'étude réalisée par l'Agence française de l'environnement et de maitrise des énergies (ADEME), 40 % des trajets du quotidien en voiture font moins de 3 kilomètres. Ces trajets pourraient donc être facilement effectués autrement qu'en voiture.

L'ADEME recommande la marche pour les trajets de moins d'un kilomètre, la trottinette pour ceux entre 1 et 2 km, le vélo pour ceux entre 2 et 5 km et le vélo électrique pour les trajets entre 5 et 10 km.

Il faudrait également privilégier les transports en commun là où ils sont accessibles et abondants, en ville notamment. En effet, le tram émet 62 fois moins de CO2 qu'une voiture et le métro 54 fois moins.

Si vous n'avez pas accès aux transports en commun, vous pouvez aussi privilégier le covoiturage ou demander à votre employeur pour télétravailler un ou deux jours par semaine.

Ces solutions combinées devraient vous faire économiser pas mal d'argent puisqu'une voiture coûte plus de 5000 euros par an en moyenne.

Si vous changez de travail, de logement ou d'école, prenez en compte les trajets entre ces différents lieux et pensez à leur optimisation.

Changer de voiture = 500 à 1000 kg de CO2 par personne par an

null © Getty

Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de voiture pour vos déplacements quotidiens, optez pour une petite voiture, si possible électrique. Elles ne sont évidemment pas la panacée, mais en matière d'émission de CO2, on n'a pas encore trouvé mieux.

Bien entendu, on préfère la recharger à l'électricité verte et hors des pics de consommation (de 17h à 21h).

Mieux placer son argent = 1000 kg de CO2 évités par an par tranche de 1000 euros

null © Getty

S'il est un facteur que l'on a tendance à oublier dans l'impact climatique, c'est celui de l'argent. Plus précisément de nos économies qui dorment sur des comptes en banque.

Chaque euro qui est placé sur un compte épargne équivaut à 1 kg de CO2 par an en moyenne. Pour éviter que votre argent ne serve à financer des activités néfastes pour le climat, vous pouvez commencer par vous renseigner sur les critères éthiques de votre banque et sur sa transparence.

Vous pouvez par ailleurs investir dans des projets bénéfiques pour le climat et la société : coopérative citoyenne de production d'énergie verte, placements éthiques, crowdfunding d'innovations environnementales, etc.

À défaut, vous pouvez décider de changer de banque, si la vôtre ne vous apporte par les réponses à vos questions ou si elle n'est pas assez éthique à votre goût. Le site internet Scan des banques établit un classement des banques belges les plus éthiques sur 8 grands thèmes, dont le climat, les droits humains et l'évasion fiscale.

Moins prendre l'avion = 700 à 2500 kg équivalent au CO2 évités par personne par an

null © Getty

L'avion fait partie des moyens de transport les plus polluants. Sa démocratisation ces dernières années l'a rendu très accessible. Il ne s'agit pas d'arrêter de prendre l'avion, mais d'y avoir recours moins fréquemment.

Ecoconso propose ainsi d'espacer les vols : au lieu de prendre un vol moyen par an (soit Bruxelles-Barcelone par exemple), on en prend un tous les deux ou trois ans. Pareil pour les longs courriers (Bruxelles-New York par exemple) qu'on prendrait tous les 8 ans au lieu de tous les 4 ans.

Vous pouvez également changer de moyen de transport et opter par exemple pour le train de nuit lorsque c'est possible ou le TGV.

Manger moins de viande = 500 kg de CO2 évités par personne par an

© Getty Images/iStockphoto

"Manger moins de viande, c'est meilleur pour la santé, l'environnement, le portefeuille et le goût", affirme l'ASBL Ecoconso. Selon une étude de Greenpeace, les Belges mangent en moyenne 2 à 2.5 fois trop de viande chaque semaine.

Pour commencer, vous pouvez instaurer un jour sans produit carné par semaine. Pour vous simplifier la tâche, vous n'êtes pas forcé de directement passer au tofu si vous n'aimez pas ça ou ne savez pas comment le cuisiner. Vous connaissez déjà des recettes végétariennes classiques : quiches, pâtes, pizza, etc. Vos papilles ne seront ainsi pas trop dépaysées, le temps que vous intégriez cette nouvelle habitude avant de vous lancer dans d'autres recettes plus exotiques.

Si vous avez tout de même envie de manger de la viande tous les jours, vous pouvez commencer par réduire les portions progressivement. L'idéal serait également de ne manger de la viande rouge qu'une fois par semaine, car c'est la plus polluante. Avec le budget économisé, vous pouvez acheter de la viande de qualité, locale et bio.

Consommer moins = 500 kg de CO2 évités par an par personne

© iStock

Consommer nécessite de fabriquer des objets, ce qui nécessite de la matière première et de l'énergie.

Avant d'acheter un bien, posez-vous donc la question de savoir si vous en avez vraiment besoin : un nouveau robot, un énième t-shirt que vous ne porterez qu'une seule fois ou toute autre babiole fabriquée à l'autre bout de la planète.

Si la réponse est oui, essayez d'abord de vous le procurer en seconde main (cela représente 200 kg de CO2 supplémentaire évités par personne et par an). Internet a grandement facilité les recherches en la matière. Vous ferez, de plus, de belles économies.

Si vous avez besoin d'un appareil électronique (type smartphone, robot de cuisine, frigo, etc.) et que vous craignez de vous tourner vers l'achat en seconde main, faite un tour sur le site internet Back Market. Celui-ci propose un grand nombre d'objets reconditionnés ou légèrement abîmés, mais en parfait état de marche et avec une garantie. Là aussi, votre portefeuille s'en portera mieux.

N'hésitez pas non plus à passer la porte d'une ressourcerie proche de chez vous.

S'il s'agit d'un objet que vous utilisez peu (comme certains outils), pensez à la location ou à l'emprunt.

Enfin, vous pouvez aussi faire certaines choses vous-même : produits d'entretien, savons, conserves d'aliments, cadeaux, etc.

Réduire son empreinte numérique = 350 kg de CO2 évités par personne par an

© gettyimages

Si le secteur informatique était un pays, il serait le 3e plus gourmand en énergie, selon Ecoconso. Il représente 7 % de la consommation mondiale.

Commencez donc par faire durer vos appareils électroniques. Leur fabrication nécessite énormément de matière première, de produits chimiques, d'eau et d'énergie. Les réseaux de réparations sont de plus en plus nombreux. Lorsque vous devez acheter du neuf, optez pour les solutions détaillées au point ci-dessus.

Vous pouvez également réduire votre impact en consommant moins de data : regarder des vidéos en basse définition et éviter de "trainer" sur le web par exemple.

Enfin, triez votre boite mail, effacez les messages dont vous n'avez pas besoin. Ils consomment en effet beaucoup d'énergie, car ils sont stockés sur des serveurs allumés 24h/24.

Opter pour des énergies renouvelables = 300 kg de CO2 évités par personne par an

© Getty Images/iStockphoto

Vous pouvez équiper votre habitation de panneaux solaires ou photovoltaïques ou choisir un fournisseur d'électricité verte. À ce sujet, Greenpeace a effectué un classement des fournisseurs belges.

Vous pouvez également prendre des parts dans des éoliennes citoyennes.

Éviter le gaspillage alimentaire = 175kg de CO2 évités par personne par an

© getty

À l'échelle mondiale, le gaspillage alimentaire est responsable de 8% des émissions annuelles de gaz à effet de serre. En Belgique, on jette entre 15 et 30 kilos de nourriture par personne par an.

Pour éviter cela, on vérifie ce qui reste dans le frigo et les armoires avant de partir faire les courses. On ne part pas le ventre vide, on vérifie les dates de péremption et on achète en vrac (ce qui permet d'acheter uniquement la quantité dont on a besoin). Ne vous laissez pas tenter par les publicités et le marketing.

Une fois rentré, placez en vue les aliments qui doivent être consommés rapidement.

Enfin, ne jetez pas les restes, accommodez-les ou faites-vous une lunch box pour le lendemain.

Faire durer = 150 kg de CO2 évités par personne par an

© reuters

Pour cela, privilégiez la qualité. Sur le long terme, vous serez gagnant. Préférez par exemple des objets en inox ou en bois plutôt qu'en plastique fragile.

Entretenez vos appareils correctement pour limiter le risque de panne. Lorsque celle-ci arrive, faites réparer l'objet cassé au lieu de le remplacer. Les Repair Cafés se multiplient en Belgique.

Lire aussi : Réparer est plus rentable qu'acheter un appareil neuf

Enfin, résistez une nouvelle fois au marketing et aux sirènes de la mode. Essayez de ne pas craquer pour des nouveautés dont vous n'avez pas vraiment besoin.

Manger local, bio et de saison = 80 kg de CO2 évités par an et par personne

null © Getty

Pour alléger le poids carbone de votre assiette, vous pouvez regarder la provenance de vos aliments et faire des choix en fonction. Privilégiez les fruits et légumes de saison. Manger des tomates au mois de janvier n'a aucun sens quand on sait qu'elles sont cultivées dans des serres chauffées.

Manger bio permet également de produire moins de CO2, car cette agriculture est moins productrice de gaz à effet de serre. Si le bio est plus cher, il suffit parfois de changer ses habitudes alimentaires pour éviter le surcoût : moins de viande, acheter en circuit court (directement chez le producteur), cuisiner vos plats maison, etc.

Acheter local = 50 kg de CO2 évités par personne par an

Acheter local c'est limiter le transport, favoriser l'emploi et le savoir-faire et garantir de meilleures conditions de travail pour les producteurs.

Éviter les emballages et le plastique à usage unique = 40 kg de CO2 évités par personne par an

. © iStockphoto

Chaque kilo de plastique génère 2.5 kilos de CO2, et ce parfois pour quelques heures, voire quelques minutes d'utilisation. Sans oublier qu'il faudra ensuite gérer cette masse de déchet dont seulement 10 % sont recyclés dans le monde.

Pour éviter cela, vous pouvez faire vos achats en vrac. Les magasins qui proposent du vrac se multiplient également.

Remplacez les objets jetables par des réutilisables : gourdes, sacs, boite à tartine, etc. pour les classiques. Mais il existe une solution zéro plastique et durable pour pratiquement tous les objets jetables : langes, serviettes hygiéniques, lingettes, etc.