Alors que d'autres marques plus anonymes l'ont déjà fait, le géant italien de l'espresso Lavazza ambitionne de remplacer l'ensemble de sa gamme de capsules à usage unique par de nouvelles capsules écologiques - sans augmenter ses prix - d'ici la fin de l'année, rapporte le Guardian.
...

Alors que d'autres marques plus anonymes l'ont déjà fait, le géant italien de l'espresso Lavazza ambitionne de remplacer l'ensemble de sa gamme de capsules à usage unique par de nouvelles capsules écologiques - sans augmenter ses prix - d'ici la fin de l'année, rapporte le Guardian. Les Belges boivent 19.5 millions de tasses de café par jour. Dans le monde, deux personnes sur trois consomment du café, ce qui en fait la deuxième boisson la plus populaire après l'eau et devant le thé. La pollution due aux capsules individuelles à usage unique, dont la consommation augmente chaque année, constitue donc un fléau environnemental. Chaque année, 20 milliards de capsules sont consommées. Alignées les unes contre les autres, elles feraient le tour de la Terre 14 fois.La complexité des emballages - souvent un mélange de plastique et d'aluminium combiné à des résidus de café usés - rend leur recyclage et leur traitement difficiles dans des installations de recyclage standard. Les trois quarts d'entre elles finiraient ainsi à la poubelle et dans des décharges. Lavazza affirme que ses nouvelles capsules Eco Caps, à base de biopolymères, se décomposent dans les composts industriels en seulement six mois lorsqu'elles sont mélangées avec des déchets alimentaires. Si les règles des autorités locales le permettent, les capsules usagées peuvent donc être jetées dans les poubelles dédiées aux déchets organiques. On ne parle donc pas ici des composts privés. La société de café Nespresso - qui fait partie de la multinationale suisse Nestlé - a établi un système de collecte pour encourager le retour des capsules usagées afin de les recycler.La plupart des dosettes compostables ou biodégradables sur le marché ont été lancées par de petites marques de niche. Une gamme distincte de cosses 100% compostables à base de canne à sucre et de pâte à papier, fabriquée par le détaillant en ligne Halo, peut être jetée dans un compost. Richard Hardwick, cofondateur de Halo, a déclaré: "La révolution du café est arrivée et l'un des défis majeurs auquel l'industrie est actuellement confrontée est les millions de tonnes de déchets générées. "Les capsules de café en aluminium et en plastique sont difficiles à recycler et la plupart d'entre elles se retrouvent donc à la poubelle. La plupart des gens ne comprennent pas les dommages irréversibles que ces capsules de café infligent à la planète", dénonce-t-il.