Mme Jellab était interrogée par Geoffroy Coomans de Brachène (MR-opposition) au sujet de l'attitude de la Ville à propos de l'annonce, par la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault (cdH), de la possibilité d'ouverture, à titre de test, durant un week-end cet été, de six lieux à la baignade.

Parmi ceux-ci, la ministre a évoqué les étangs des Pêcheries à Watermael-Boitsfort; du Rouge-Cloître à Auderghem; de la Pede à Anderlecht; du Fleuriste à Laeken; le canal, à hauteur du campus du CERIA, à Anderlecht; et l'étang du Bois de la Cambre à Bruxelles. M. De Brachène a rappelé qu'en tant qu'échevin, malgré les analyses positives de l'eau à ce moment-à, il avait lui-même émis, il y a deux ans, de solides réserves, quant à certains lieux proposés pour ce test.

Je me souviens qu'il y a à peine 2 ans, le collège de la Ville avait déjà envisagé la possibilité de baignade dans le bois de la Cambre mais avait finalement renoncé car le lieu n'offrait pas toutes les garanties sanitaires pour nager et que la baignade autorisée aurait mis à mal la biodiversité. Par ailleurs, ce lac étant artificiel et ne disposant pas de débit d'entrée et de sortie, l'eau ne peut s'évacuer naturellement. Le 'bouillon bactériologique' n'en rend la vie que plus précaire lors des grandes périodes de chaleur", a-t-il expliqué.

L'échevine des Espaces verts lui a répondu que le collège des bourgmestre et échevins avait exprimé "un avis mitigé" sur cette option de test pour des raisons de défaut de profondeur et de circulation d'eau. Elle a estimé qu'il y avait, à Bruxelles, des endroits plus appropriés pour mener ce type d'expérience.

Mme Jellab était interrogée par Geoffroy Coomans de Brachène (MR-opposition) au sujet de l'attitude de la Ville à propos de l'annonce, par la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault (cdH), de la possibilité d'ouverture, à titre de test, durant un week-end cet été, de six lieux à la baignade. Parmi ceux-ci, la ministre a évoqué les étangs des Pêcheries à Watermael-Boitsfort; du Rouge-Cloître à Auderghem; de la Pede à Anderlecht; du Fleuriste à Laeken; le canal, à hauteur du campus du CERIA, à Anderlecht; et l'étang du Bois de la Cambre à Bruxelles. M. De Brachène a rappelé qu'en tant qu'échevin, malgré les analyses positives de l'eau à ce moment-à, il avait lui-même émis, il y a deux ans, de solides réserves, quant à certains lieux proposés pour ce test. Je me souviens qu'il y a à peine 2 ans, le collège de la Ville avait déjà envisagé la possibilité de baignade dans le bois de la Cambre mais avait finalement renoncé car le lieu n'offrait pas toutes les garanties sanitaires pour nager et que la baignade autorisée aurait mis à mal la biodiversité. Par ailleurs, ce lac étant artificiel et ne disposant pas de débit d'entrée et de sortie, l'eau ne peut s'évacuer naturellement. Le 'bouillon bactériologique' n'en rend la vie que plus précaire lors des grandes périodes de chaleur", a-t-il expliqué. L'échevine des Espaces verts lui a répondu que le collège des bourgmestre et échevins avait exprimé "un avis mitigé" sur cette option de test pour des raisons de défaut de profondeur et de circulation d'eau. Elle a estimé qu'il y avait, à Bruxelles, des endroits plus appropriés pour mener ce type d'expérience.