La secousse a eu lieu à 10h55 (22h55 GMT samedi), à une profondeur de 34 km, et à 928 km au nord-est de la ville de Tauranga, sur l'île du Nord.

Selon le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique, des vagues de moins de 30 cm pourraient atteindre certaines îles du Pacifique sud: Samoa américaines, îles Cook, Fidji et Nouvelle-Zélande.

"Des courants inhabituellement forts et dangereux et des déferlements imprévisibles sont attendus près du rivage. Cela signifie une menace pour les activités sur les plages, dans les ports, dans les estuaires et pour la navigation des petites embarcations", a indiqué la protection civile néo-zélandaise dans un premier message.

Ce message de prudence a été rapidement tempéré par un autre précisant qu'il n'y avait pas de menace de dégâts pour le pays sur terre.

Un autre séisme dans le Pacifique, de magnitude 6,1, avait été enregistré une heure auparavant, à 21h56 GMT samedi, à 97 km au nord-est de l'île de Tonga, selon l'institut géologique américain (USGS). L'épicentre était situé à une profondeur de 10 km, et aucun risque de tsunami n'avait été signalé.