Pour l'ensemble de 2015 la température moyenne sur les terres et les océans s'est située 0,90 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, soit la plus élevée dans les annales qui remontent à 1880. Le précédent record, établi en 2014, a été battu de 0,16°C.

En guise de point final à cette année record, décembre a également été le mois le plus chaud jamais enregistré depuis 136 ans.

Sur les 12 mois de l'année 2015, dix ont battu des records de température individuels.

Il s'agit de la plus grande marge pour un record annuel par rapport à la précédente marque de référence. C'est aussi la quatrième fois qu'un record de température globale est battu depuis le début de ce siècle.

Depuis 1997, première année depuis 1880 a avoir connu une montée record du thermomètre sur la planète, 16 des 18 années qui ont suivi ont été plus chaudes, précise la NOAA.

Les records de chaleur ont été observés quasiment partout dans le monde, y compris en Amérique Centrale, dans la moitié nord de l'Amérique du Sud, des parties du nord, sud et est du continent européen, ainsi que dans l'ouest de l'Asie et d'importantes portions de la Sibérie.

Le mercure a aussi atteint des niveaux sans précédent en 136 ans sur des zones étendues de l'est et du sud de l'Afrique, dans le nord-est et la région équatoriale du Pacifique, où sévit le courant chaud El Nino, et du nord-ouest de l'Atlantique, tout comme sur l'ensemble de l'océan Indien et dans certaines parties de l'océan Arctique.

Pour l'ensemble de 2015 la température moyenne sur les terres et les océans s'est située 0,90 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, soit la plus élevée dans les annales qui remontent à 1880. Le précédent record, établi en 2014, a été battu de 0,16°C. En guise de point final à cette année record, décembre a également été le mois le plus chaud jamais enregistré depuis 136 ans. Sur les 12 mois de l'année 2015, dix ont battu des records de température individuels. Il s'agit de la plus grande marge pour un record annuel par rapport à la précédente marque de référence. C'est aussi la quatrième fois qu'un record de température globale est battu depuis le début de ce siècle. Depuis 1997, première année depuis 1880 a avoir connu une montée record du thermomètre sur la planète, 16 des 18 années qui ont suivi ont été plus chaudes, précise la NOAA. Les records de chaleur ont été observés quasiment partout dans le monde, y compris en Amérique Centrale, dans la moitié nord de l'Amérique du Sud, des parties du nord, sud et est du continent européen, ainsi que dans l'ouest de l'Asie et d'importantes portions de la Sibérie. Le mercure a aussi atteint des niveaux sans précédent en 136 ans sur des zones étendues de l'est et du sud de l'Afrique, dans le nord-est et la région équatoriale du Pacifique, où sévit le courant chaud El Nino, et du nord-ouest de l'Atlantique, tout comme sur l'ensemble de l'océan Indien et dans certaines parties de l'océan Arctique.