Jeudi, l'humanité aura consommé l'ensemble des ressources planétaires: le "jour du dépassement" est revenu au niveau de 2019, après une brève accalmie en 2020 liée à la crise sanitaire, avertit l'ONG américaine Global Footprint Network.

Le plus gros incendie de Californie, qui a déjà dévoré l'équivalent de la ville de Chicago en végétation, est si volumineux qu'il génère désormais son propre climat, au risque de rendre la tâche des pompiers qui le combattent encore plus ardue lundi.

La Belgique a rejoint la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples (High Ambition Coalition for Nature and People), a indiqué lundi le cabinet de la ministre fédérale du Climat, de l'Environnement, du Développement durable et du Green Deal, Zakia Khattabi. Cette initiative, qui réunit une soixantaine de pays, porte l'objectif de protéger 30% des terres et des mers d'ici 2030.

Les nombreuses victimes des inondations et volontaires qui leur portent secours trimeront sous le soleil mardi après-midi et des températures dépassant les 20°C partout, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM). Le thermomètre affichera ainsi 20 à 22°C en Ardenne et entre 23 et 25°C ailleurs. Le vent restera faible à modéré de secteur nord-est.

Les émissions mondiales de CO2, source première du réchauffement, devraient atteindre un niveau jamais vu d'ici 2023 et continuer à croître par la suite, au vu de la trop faible part que les plans de relance liés au Covid consacrent aux énergies propres, met en garde mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

L'Etat de Maine, dans le Nord-Est des Etats-Unis, a promulgué une loi qui interdit, dès 2030, l'utilisation de polyfluoroalkylées - une première mondiale. Ces produits sont présents dans de nombreux produits, et jugés toxiques. En Belgique aussi, ils ont été la source de divers scandales sanitaires et environnementaux.

Daniel Tanuro

Au moment où nous écrivons, les terribles inondations qui ont frappé la Belgique, une partie de l'Allemagne et les Pays-Bas ont fait plus de cent morts. Des dizaines de milliers de gens ont dû être déplacés, ont tout perdu et resteront traumatisés à jamais. D'autres n'ont même pas eu cette " chance ", hélas, et le grand nombre de personnes disparues (1300 en Allemagne) ne laisse malheureusement pas de doute: au final, le bilan macabre sera beaucoup, beaucoup plus lourd.

Trends-Tendances

Vivre l'extase de l'apesanteur, avec vue sur la Terre et sans penser à son avenir: le tourisme spatial compte encore pour quantité négligeable en matière de pollution. Mais à l'heure du changement climatique, des questions émergent sur l'empreinte carbone de cette activité qui pourrait décoller rapidement.