C'est dans le Hainaut que le recul socialiste est le plus important, passant de 48,18 à 39,68%. Le MR progresse fortement dans le Brabant wallon (+6,6%) et à Namur (+5,1%) où il devient le premier parti. Cette comparaison ne vaut que dans l'absolu dans la mesure où les enjeux des scrutins provinciaux et fédéraux divergent fortement. (OCH)

C'est dans le Hainaut que le recul socialiste est le plus important, passant de 48,18 à 39,68%. Le MR progresse fortement dans le Brabant wallon (+6,6%) et à Namur (+5,1%) où il devient le premier parti. Cette comparaison ne vaut que dans l'absolu dans la mesure où les enjeux des scrutins provinciaux et fédéraux divergent fortement. (OCH)