Même s'ils se présenteront en tandem, il fallait faire un choix entre deux fortes personnalités de la fédération pour la tête de liste. Signe de la difficulté du choix à opérer, le président du parti Paul Magnette a vu les différents protagonistes à plusieurs reprises et s'est déplacé vendredi à Namur pour présenter le tandem à la presse. Ce dernier a insisté vendredi sur l'importance du scrutin régional, enjeu particulier de la mère de toutes les élections en mai 2014. Namur, capitale de la Wallonie, est à cet égard stratégique. Il y aura un siège en plus à emporter aux élections régionales à Namur l'année prochaine. En 2009, le PS avait perdu un siège, en prenant seulement deux. Il compte bien le récupérer voire même à en gagner un supplémentaire. Les instances devront encore choisir la tête de liste namuroise pour les élections fédérales, place qu'on dit promise à Jean-Marc Delizée. (Belga)

Même s'ils se présenteront en tandem, il fallait faire un choix entre deux fortes personnalités de la fédération pour la tête de liste. Signe de la difficulté du choix à opérer, le président du parti Paul Magnette a vu les différents protagonistes à plusieurs reprises et s'est déplacé vendredi à Namur pour présenter le tandem à la presse. Ce dernier a insisté vendredi sur l'importance du scrutin régional, enjeu particulier de la mère de toutes les élections en mai 2014. Namur, capitale de la Wallonie, est à cet égard stratégique. Il y aura un siège en plus à emporter aux élections régionales à Namur l'année prochaine. En 2009, le PS avait perdu un siège, en prenant seulement deux. Il compte bien le récupérer voire même à en gagner un supplémentaire. Les instances devront encore choisir la tête de liste namuroise pour les élections fédérales, place qu'on dit promise à Jean-Marc Delizée. (Belga)