Réalisé entre le 8 et le 15 avril dernier auprès de 2.640 répondants, l'enquête place le PS en tête au sud du pays avec 28,9% des intentions de vote, en léger progrès par rapport au dernier sondage Ipsos de février dernier (28,4), devant le MR qui se maintient à 23,3%. Le cdH est en léger progrès, passant de 12,5 à 13,7% en l'espace de deux mois. Ecolo baisse légèrement, de 11,4 à 10,9%. Les Verts sont ainsi près d'être tutoyés par le PTB-GO! qui réalise 9,2%, soit une progression de 2,5 points par rapport à février. Porté lui aussi par des courants ascendants, le PP est annoncé à 7% en Wallonie, loin devant le FDF (2,5). A Bruxelles, l'écart se creuse un peu entre le PS et le MR, le premier étant crédité de 22,5% contre 20,3 a son principal rival. Le cdH, Ecolo est le FDF sont toujours au coude à coude pour la troisième place dans la capitale, respectivement annoncés à 9,8, 9,6 et 9,3% des intentions de vote. Le PTB n'y recueille que 6,0% des intentions de vote, en retrait par rapport à février (6,8%). Le PP fait lui 3,9% (2,3%). En Flandre, la N-VA creuse, avec 32,8%, encore un peu son avance (+0,5 point) sur ses concurrents. Le CD&V arrive deuxième avec 17,6% (-0,9 point) devant le Vld et le sp.a, ex-aequo avec 13,5% (+0,2 tous les deux). Le Vlaams Belang reprend un peu de poil de la bête avec 10,3% des intentions (+2,7 points) et dépasse ainsi Groen (8,7). Le PvdA, équivalent du PTB au nord du pays, y est beaucoup moins populaire que son frère francophone. Celui-ci est pointé à 3,4% en Flandre, sous le seuil électoral. La marge d'erreur est de 3% en Wallonie et en Flandre, et de 4,2% à Bruxelles. (Belga)

Réalisé entre le 8 et le 15 avril dernier auprès de 2.640 répondants, l'enquête place le PS en tête au sud du pays avec 28,9% des intentions de vote, en léger progrès par rapport au dernier sondage Ipsos de février dernier (28,4), devant le MR qui se maintient à 23,3%. Le cdH est en léger progrès, passant de 12,5 à 13,7% en l'espace de deux mois. Ecolo baisse légèrement, de 11,4 à 10,9%. Les Verts sont ainsi près d'être tutoyés par le PTB-GO! qui réalise 9,2%, soit une progression de 2,5 points par rapport à février. Porté lui aussi par des courants ascendants, le PP est annoncé à 7% en Wallonie, loin devant le FDF (2,5). A Bruxelles, l'écart se creuse un peu entre le PS et le MR, le premier étant crédité de 22,5% contre 20,3 a son principal rival. Le cdH, Ecolo est le FDF sont toujours au coude à coude pour la troisième place dans la capitale, respectivement annoncés à 9,8, 9,6 et 9,3% des intentions de vote. Le PTB n'y recueille que 6,0% des intentions de vote, en retrait par rapport à février (6,8%). Le PP fait lui 3,9% (2,3%). En Flandre, la N-VA creuse, avec 32,8%, encore un peu son avance (+0,5 point) sur ses concurrents. Le CD&V arrive deuxième avec 17,6% (-0,9 point) devant le Vld et le sp.a, ex-aequo avec 13,5% (+0,2 tous les deux). Le Vlaams Belang reprend un peu de poil de la bête avec 10,3% des intentions (+2,7 points) et dépasse ainsi Groen (8,7). Le PvdA, équivalent du PTB au nord du pays, y est beaucoup moins populaire que son frère francophone. Celui-ci est pointé à 3,4% en Flandre, sous le seuil électoral. La marge d'erreur est de 3% en Wallonie et en Flandre, et de 4,2% à Bruxelles. (Belga)