"Un moratoire sur les expulsions des Afghans est nécessaire, ainsi que l'application du statut de protection temporaire", estime Ecolo dans son appel au Premier ministre "de se saisir de ce dossier et de proposer une solution humaine rapidement". Comme le rappelle le CIRE, près de 3 millions d'Afghans sont réfugiés au Pakistan - où ils ne bénéficient pas forcément d'une protection -, dans des conditions régulièrement très difficiles et autant en Iran, fait observer Ecolo. "En Belgique, ils étaient 2.635 à demander l'asile en 2012, et ils sont 1.165 à demander l'asile en 2013. Sur ces 1.500 à 2.000 personnes d'origine afghane qui nous demandent protection, environ 55% la reçoivent, et aux autres, la Belgique dit 'non'!", s'insurgent les Verts. "La Belgique a dit non à Aref, un jeune Afghan de 22 ans, arrivé en Belgique en 2009 pour y demander l'asile. Refusé. Il s'est rapidement retrouvé à la rue, sans droits, dans la misère. Il a finalement 'accepté' un 'retour volontaire' en 2013. Aref a été abattu après son retour", témoignent-ils. Ecolo "refuse de connaître de nouveaux Aref, demande au Gouvernement fédéral de cesser de renvoyer des familles dans un pays en guerre", selon un communiqué. Les parlementaires Zoé Genot, Zakia Khattabi, Benoit Hellings, Vincent Lurquin et Alain Maron se rendront samedi à l'église du Béguinage. (Belga)

"Un moratoire sur les expulsions des Afghans est nécessaire, ainsi que l'application du statut de protection temporaire", estime Ecolo dans son appel au Premier ministre "de se saisir de ce dossier et de proposer une solution humaine rapidement". Comme le rappelle le CIRE, près de 3 millions d'Afghans sont réfugiés au Pakistan - où ils ne bénéficient pas forcément d'une protection -, dans des conditions régulièrement très difficiles et autant en Iran, fait observer Ecolo. "En Belgique, ils étaient 2.635 à demander l'asile en 2012, et ils sont 1.165 à demander l'asile en 2013. Sur ces 1.500 à 2.000 personnes d'origine afghane qui nous demandent protection, environ 55% la reçoivent, et aux autres, la Belgique dit 'non'!", s'insurgent les Verts. "La Belgique a dit non à Aref, un jeune Afghan de 22 ans, arrivé en Belgique en 2009 pour y demander l'asile. Refusé. Il s'est rapidement retrouvé à la rue, sans droits, dans la misère. Il a finalement 'accepté' un 'retour volontaire' en 2013. Aref a été abattu après son retour", témoignent-ils. Ecolo "refuse de connaître de nouveaux Aref, demande au Gouvernement fédéral de cesser de renvoyer des familles dans un pays en guerre", selon un communiqué. Les parlementaires Zoé Genot, Zakia Khattabi, Benoit Hellings, Vincent Lurquin et Alain Maron se rendront samedi à l'église du Béguinage. (Belga)