Les faucons, qui se sont installés sur l'une des tours de la célèbre cathédrale, couvaient cinq oeufs de couleur brique rouge depuis le 8 mars. "Il semble que la météo exceptionnellement froide ce printemps a rallongé la durée de la couvaison", explique le communiqué. Les premiers pépiements se sont faits entendre lundi à 21h32. Si les poussins ont commencé à percer leur coquille, ils ne sont pas encore sortis de l'oeuf. Les fauconneaux, qui pèsent 30 grammes à l'éclosion, seront prochainement visibles, précise le musée des sciences naturelles. Comme chaque année, la couvaison, l'éclosion et l'évolution des fauconneaux peuvent être suivies 24h/24 sur internet, à l'adresse www.fauconspelerins.be, grâce aux caméras en ligne. Quelque 500.000 connexions, en provenance de 97 pays, avaient été recensées en deux mois l'an dernier. L'évolution des faucons peut également être visible jusqu'au 26 mai depuis le poste d'observation installé sur le parvis de la cathédrale. (Belga)

Les faucons, qui se sont installés sur l'une des tours de la célèbre cathédrale, couvaient cinq oeufs de couleur brique rouge depuis le 8 mars. "Il semble que la météo exceptionnellement froide ce printemps a rallongé la durée de la couvaison", explique le communiqué. Les premiers pépiements se sont faits entendre lundi à 21h32. Si les poussins ont commencé à percer leur coquille, ils ne sont pas encore sortis de l'oeuf. Les fauconneaux, qui pèsent 30 grammes à l'éclosion, seront prochainement visibles, précise le musée des sciences naturelles. Comme chaque année, la couvaison, l'éclosion et l'évolution des fauconneaux peuvent être suivies 24h/24 sur internet, à l'adresse www.fauconspelerins.be, grâce aux caméras en ligne. Quelque 500.000 connexions, en provenance de 97 pays, avaient été recensées en deux mois l'an dernier. L'évolution des faucons peut également être visible jusqu'au 26 mai depuis le poste d'observation installé sur le parvis de la cathédrale. (Belga)