L'auteur des faits, dont l'épouse était malade, n'a pas laissé de lettre dans laquelle il aurait pu motiver son geste. Les cadavres des deux octogénaires ont été découverts peu après 15h00, à l'arrière du domicile que le couple occupait depuis plusieurs années. Les faits se sont produits ce mercredi. Dès la découverte des corps, les enquêteurs ont privilégié la thèse du drame familial. Les premiers éléments recueillis par les enquêteurs indiqueraient que l'homme a tiré sur son épouse avant de retourner l'arme contre lui. Le laboratoire de la police judiciaire, un juge d'instruction et le substitut du procureur du Roi de Liège sont descendus sur les lieux du drame. Etant donné les circonstances, l'action judiciaire est éteinte. (PVO)

L'auteur des faits, dont l'épouse était malade, n'a pas laissé de lettre dans laquelle il aurait pu motiver son geste. Les cadavres des deux octogénaires ont été découverts peu après 15h00, à l'arrière du domicile que le couple occupait depuis plusieurs années. Les faits se sont produits ce mercredi. Dès la découverte des corps, les enquêteurs ont privilégié la thèse du drame familial. Les premiers éléments recueillis par les enquêteurs indiqueraient que l'homme a tiré sur son épouse avant de retourner l'arme contre lui. Le laboratoire de la police judiciaire, un juge d'instruction et le substitut du procureur du Roi de Liège sont descendus sur les lieux du drame. Etant donné les circonstances, l'action judiciaire est éteinte. (PVO)