En presse écrite, Annick Hovine de La Libre Belgique a été récompensée pour son travail intitulé "Gabriel, un rêve d'enfant". Côté néerlandophone, c'est Maxie Eckert du Standaard qui a remporté un prix pour son reportage "Het ziekenhuisrapport/Alarm op de spoed". Dans la catégorie "presse télévisée", Anne Pirson et Philippe Palamin, de MAtélé, sont récompensés pour leur reportage "Les Campagnards", tandis que leurs équivalents néerlandophones sont Peter Brems et Leendert Derck, de Canvas Panorama (VRT), pour "De fiscus buitenspel". Baptiste Hupin et Jean-Marc Vierset se voient récompensés pour leur travail radiophonique consacré au "Cinquantième anniversaire de la frontière linguistique" diffusé dans le cadre de l'émission "Transversales" de la RTBF. Côté néerlandophone, c'est Ng Sauw Tjhoi de la VRT radio qui est primé pour son reportage intitulé "Stadsbendes". Pour la presse financière et économique, Cécile Berthaud a été félicitée par le jury pour son enquête "L'arme du crime, c'est l'entreprise" publiée dans L'Echo. Deux journalistes de De Tijd ont gagné le prix côté néerlandophone pour l'article "De postbus van zeven miljard". Les presses locale et germanophone ne sont pas oubliées. Dans la première catégorie, Stéphanie Vandreck et Julien Bader (RTBF) sont ainsi récompensés pour leur travail "Un son qui prend aux tripes", tandis que côté néerlandophone, ce sont Luk Dewulf et Inge Wagemakers (AVS) qui l'emportent. Chantal Delhez de la BRF se distingue dans la seconde catégorie. Enfin, la presse photo a également fait l'objet d'un prix, décroché par Colin Delfosse (L'Echo - De Tijd) pour son reportage "Goma: voyage au coeur du chaos". Les Prix de la Presse Belfius sont attribués chaque année depuis 1963. (Belga)

En presse écrite, Annick Hovine de La Libre Belgique a été récompensée pour son travail intitulé "Gabriel, un rêve d'enfant". Côté néerlandophone, c'est Maxie Eckert du Standaard qui a remporté un prix pour son reportage "Het ziekenhuisrapport/Alarm op de spoed". Dans la catégorie "presse télévisée", Anne Pirson et Philippe Palamin, de MAtélé, sont récompensés pour leur reportage "Les Campagnards", tandis que leurs équivalents néerlandophones sont Peter Brems et Leendert Derck, de Canvas Panorama (VRT), pour "De fiscus buitenspel". Baptiste Hupin et Jean-Marc Vierset se voient récompensés pour leur travail radiophonique consacré au "Cinquantième anniversaire de la frontière linguistique" diffusé dans le cadre de l'émission "Transversales" de la RTBF. Côté néerlandophone, c'est Ng Sauw Tjhoi de la VRT radio qui est primé pour son reportage intitulé "Stadsbendes". Pour la presse financière et économique, Cécile Berthaud a été félicitée par le jury pour son enquête "L'arme du crime, c'est l'entreprise" publiée dans L'Echo. Deux journalistes de De Tijd ont gagné le prix côté néerlandophone pour l'article "De postbus van zeven miljard". Les presses locale et germanophone ne sont pas oubliées. Dans la première catégorie, Stéphanie Vandreck et Julien Bader (RTBF) sont ainsi récompensés pour leur travail "Un son qui prend aux tripes", tandis que côté néerlandophone, ce sont Luk Dewulf et Inge Wagemakers (AVS) qui l'emportent. Chantal Delhez de la BRF se distingue dans la seconde catégorie. Enfin, la presse photo a également fait l'objet d'un prix, décroché par Colin Delfosse (L'Echo - De Tijd) pour son reportage "Goma: voyage au coeur du chaos". Les Prix de la Presse Belfius sont attribués chaque année depuis 1963. (Belga)