"Je suis en mesure de confirmer que dix policiers ont été grièvement blessés", a déclaré le chef de la police locale Aggrey Adoli, précisant que les agresseurs pourraient être liés aux insurgés somaliens islamistes Shebab. La police a tué un des assaillants et l'autre a trouvé la mort lors de l'explosion d'une de ses propres grenades, selon lui. L'intervention de la police a eu lieu à Likoni, sur la côte située au sud du port de Mombasa, à la suite d'un renseignement, a ajouté le responsable. La police a saisi deux armes à feu, deux grenades et des munitions. La police du Kenya a lancé ces derniers jours des opérations contre les membres du Conseil républicain de Mombasa (MRC), qui réclame l'indépendance de la province de la côte du Kenya. Deux personnes ont été tuées lundi au moment de l'arrestation du chef du MRC, Omar Mwamunwadzi. M. Adoli a toutefois écarté tout lien entre l'attaque de mercredi et le MRC. Des partisans des Shebab, liés à Al-Qaïda, ont lancé par le passé des attaques contre la police dans la région côtière - fréquentée par les touristes - et dans d'autres régions du pays. Des églises et des bars ont notamment été visés. (MUA)

"Je suis en mesure de confirmer que dix policiers ont été grièvement blessés", a déclaré le chef de la police locale Aggrey Adoli, précisant que les agresseurs pourraient être liés aux insurgés somaliens islamistes Shebab. La police a tué un des assaillants et l'autre a trouvé la mort lors de l'explosion d'une de ses propres grenades, selon lui. L'intervention de la police a eu lieu à Likoni, sur la côte située au sud du port de Mombasa, à la suite d'un renseignement, a ajouté le responsable. La police a saisi deux armes à feu, deux grenades et des munitions. La police du Kenya a lancé ces derniers jours des opérations contre les membres du Conseil républicain de Mombasa (MRC), qui réclame l'indépendance de la province de la côte du Kenya. Deux personnes ont été tuées lundi au moment de l'arrestation du chef du MRC, Omar Mwamunwadzi. M. Adoli a toutefois écarté tout lien entre l'attaque de mercredi et le MRC. Des partisans des Shebab, liés à Al-Qaïda, ont lancé par le passé des attaques contre la police dans la région côtière - fréquentée par les touristes - et dans d'autres régions du pays. Des églises et des bars ont notamment été visés. (MUA)