Irritée par l'avalanche de fausses bonnes nouvelles et d'informations contradictoires ainsi que par l'absence de résultats dans les recherches, Pékin avait demandé lundi à la Malaisie d'intensifier ses opérations. Alors que les opérations pour localiser le vol MH370 disparu depuis samedi s'étendent désormais à des centaines de kilomètres de la première zone de recherche, Malaysia Airlines et les autorités du pays sont de plus en plus sommées de s'expliquer clairement. "Il n'y a de confusion que si vous voulez y voir de la confusion", a répondu mercredi le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein. Les autorités malaisiennes se sont insurgées de ce procès "en incompétence" en invoquant un scénario inédit impliquant une dizaine d'Etats dans une zone à forte densité de trafic maritime. Les moyens navals, terrestres, aériens --la Chine a même redéployé des satellites -- mobilisés dans un rayon qui s'étend désormais sur des centaines de kilomètres de la mer Andaman à la mer de Chine méridionale sont "sans précédent", a plaidé le ministre. "Nous ne perdrons jamais l'espoir" d'établir ce qu'il est advenu du vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin, a-t-il ajouté. (Belga)

Irritée par l'avalanche de fausses bonnes nouvelles et d'informations contradictoires ainsi que par l'absence de résultats dans les recherches, Pékin avait demandé lundi à la Malaisie d'intensifier ses opérations. Alors que les opérations pour localiser le vol MH370 disparu depuis samedi s'étendent désormais à des centaines de kilomètres de la première zone de recherche, Malaysia Airlines et les autorités du pays sont de plus en plus sommées de s'expliquer clairement. "Il n'y a de confusion que si vous voulez y voir de la confusion", a répondu mercredi le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein. Les autorités malaisiennes se sont insurgées de ce procès "en incompétence" en invoquant un scénario inédit impliquant une dizaine d'Etats dans une zone à forte densité de trafic maritime. Les moyens navals, terrestres, aériens --la Chine a même redéployé des satellites -- mobilisés dans un rayon qui s'étend désormais sur des centaines de kilomètres de la mer Andaman à la mer de Chine méridionale sont "sans précédent", a plaidé le ministre. "Nous ne perdrons jamais l'espoir" d'établir ce qu'il est advenu du vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin, a-t-il ajouté. (Belga)