Les représentants de 25 ONG belges ont animé vendredi le parlement fédéral avec un grand réveil et plusieurs autres de petites tailles. Ils y ont été reçus par la présidente du Sénat Sabine de Bethune, le Premier ministre Elio Di Rupo et le ministre de la Coopération au développement Jean-Pascal Labille. "C'est maintenant ou jamais", a lancé le directeur du 11.11.11 Bogdan Vanden Berghe. "Depuis que tous les dirigeants du monde ont signé les objectifs en 2000, des choses positives se sont produites, comme la réduction de moitié de la pauvreté. Mais il y a encore du pain sur la planche. 770 femmes meurent encore chaque jour durant leur grossesse ou leur accouchement." Les plans pour le développement et la coopération internationale seront discutés lors du sommet des Nations Unies. Elio Di Rupo et Pascal Labille ont signé un document promettant d'y insister, notamment, sur l'égalité et la durabilité. Les ministres ont également promis que le budget consacré au développement de 0,7% du PIB ne serait pas revu à la baisse. "Des belles paroles. Mais nous y serons pour voir si cela se confirme", a indiqué Oumou Zé du CNCD. (Belga)

Les représentants de 25 ONG belges ont animé vendredi le parlement fédéral avec un grand réveil et plusieurs autres de petites tailles. Ils y ont été reçus par la présidente du Sénat Sabine de Bethune, le Premier ministre Elio Di Rupo et le ministre de la Coopération au développement Jean-Pascal Labille. "C'est maintenant ou jamais", a lancé le directeur du 11.11.11 Bogdan Vanden Berghe. "Depuis que tous les dirigeants du monde ont signé les objectifs en 2000, des choses positives se sont produites, comme la réduction de moitié de la pauvreté. Mais il y a encore du pain sur la planche. 770 femmes meurent encore chaque jour durant leur grossesse ou leur accouchement." Les plans pour le développement et la coopération internationale seront discutés lors du sommet des Nations Unies. Elio Di Rupo et Pascal Labille ont signé un document promettant d'y insister, notamment, sur l'égalité et la durabilité. Les ministres ont également promis que le budget consacré au développement de 0,7% du PIB ne serait pas revu à la baisse. "Des belles paroles. Mais nous y serons pour voir si cela se confirme", a indiqué Oumou Zé du CNCD. (Belga)