L'incident se serait produit vendredi après-midi mais les circonstances exactes ne sont pas encore claires. Plusieurs sources, internes et externes à l'école, ont expliqué qu'une enseignante a un bras cassé et qu'elle sera en incapacité de travail durant un certain temps. La seconde a un oeil au beurre noir et la troisième, en état de choc, s'est vu administrer des soins. La police bruxelloise confirme seulement que plusieurs patrouilles se sont rendues sur place afin de calmer les esprits et que plusieurs procès-verbaux ont été dressés. D'après le parquet de Bruxelles, il s'agit de procès-verbaux pour coups et blessures et menaces à l'encontre d'enseignants. Quatre personnes, trois majeures et une mineure, sont suspectées. Au moins un des trois majeurs a entre-temps pu être identifié. Le parquet ne peut cependant pas préciser ce qu'il s'est passé pour le moment. (Belga)

L'incident se serait produit vendredi après-midi mais les circonstances exactes ne sont pas encore claires. Plusieurs sources, internes et externes à l'école, ont expliqué qu'une enseignante a un bras cassé et qu'elle sera en incapacité de travail durant un certain temps. La seconde a un oeil au beurre noir et la troisième, en état de choc, s'est vu administrer des soins. La police bruxelloise confirme seulement que plusieurs patrouilles se sont rendues sur place afin de calmer les esprits et que plusieurs procès-verbaux ont été dressés. D'après le parquet de Bruxelles, il s'agit de procès-verbaux pour coups et blessures et menaces à l'encontre d'enseignants. Quatre personnes, trois majeures et une mineure, sont suspectées. Au moins un des trois majeurs a entre-temps pu être identifié. Le parquet ne peut cependant pas préciser ce qu'il s'est passé pour le moment. (Belga)