Qualifié de "moderne classique", Henri Dutilleux est l'auteur d'oeuvres à la fois audacieuses et accessibles, dont la dernière, "Correspondances", créée en 2003 à Berlin, avait fait l'objet d'un premier enregistrement paru en janvier dernier pour le 97e anniversaire du musicien. "C'est un des très rares compositeurs contemporains qui est rentré dans le répertoire de son vivant. Il avait cela en commun avec Olivier Messiaen", a déclaré le chef d'ochestre Laurent Petitgirard, président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et directeur de l'orchestre Colonne, l'un des ensembles symphoniques parisiens. Héritier de Debussy, Henri Dutilleux s'est tenu à l'écart des traditionalistes comme de l'avant-garde, livrant des compositions d'une grande densité expressive. Son oeuvre éminemment poétique a été abondamment jouée de son vivant en France et à l'étranger. Transcendant les modes, Henri Dutilleux a même su apprivoiser une partie du public rebelle à la musique contemporaine. (Belga)

Qualifié de "moderne classique", Henri Dutilleux est l'auteur d'oeuvres à la fois audacieuses et accessibles, dont la dernière, "Correspondances", créée en 2003 à Berlin, avait fait l'objet d'un premier enregistrement paru en janvier dernier pour le 97e anniversaire du musicien. "C'est un des très rares compositeurs contemporains qui est rentré dans le répertoire de son vivant. Il avait cela en commun avec Olivier Messiaen", a déclaré le chef d'ochestre Laurent Petitgirard, président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et directeur de l'orchestre Colonne, l'un des ensembles symphoniques parisiens. Héritier de Debussy, Henri Dutilleux s'est tenu à l'écart des traditionalistes comme de l'avant-garde, livrant des compositions d'une grande densité expressive. Son oeuvre éminemment poétique a été abondamment jouée de son vivant en France et à l'étranger. Transcendant les modes, Henri Dutilleux a même su apprivoiser une partie du public rebelle à la musique contemporaine. (Belga)