Pour sa première apparition en public depuis le décès de son époux jeudi dernier, Graça, 68 ans, dont l'arrivée a été retransmise sur les écrans du stade et saluée en direct par la foule, est vêtue d'un turban noir et d'un épais manteau noir, rehaussé aux dos par des motifs imitant les rayons de soleil. Le visage sombre, soutenue par deux femmes, elle n'a pas dit un mot. Vêtus de noir, plusieurs membres de la famille Mandela sont également installés dans la tribune. D'autres personnalités ont commencé à arriver à partir de 10h15 (08h15 GMT), le Premier ministre britannique David Cameron, le président français François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy, mais aussi l'ancien chanteur des U2 Bono, le milliardaire Patrice Motsepe, tandis qu'un choeur de gospel anime la foule, en préambule à la cérémonie et a fait reprendre en choeur "siyabonga Mandela, ô siyabonga Mandela" pour dire "merci Mandela". "L'héritage de M. Mandela est entre les mains de la jeunesse", a déclaré à son arrivée le joueur de rugby François Pienaar, l'ancien capitaine des Springboks lors de la coupe du monde remportée par l'Afrique du Sud en 1995. Immortalisé dans le fim "Invictus", Nelson Mandela avait fait de cette victoire un symbole de la réconciliation nationale, encourageant personnellement l'équipe, dans un pays traditionnellement clivé entre les amateurs de rugby (les Blancs) et les supporteurs de football (les Noirs). (Belga)

Pour sa première apparition en public depuis le décès de son époux jeudi dernier, Graça, 68 ans, dont l'arrivée a été retransmise sur les écrans du stade et saluée en direct par la foule, est vêtue d'un turban noir et d'un épais manteau noir, rehaussé aux dos par des motifs imitant les rayons de soleil. Le visage sombre, soutenue par deux femmes, elle n'a pas dit un mot. Vêtus de noir, plusieurs membres de la famille Mandela sont également installés dans la tribune. D'autres personnalités ont commencé à arriver à partir de 10h15 (08h15 GMT), le Premier ministre britannique David Cameron, le président français François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy, mais aussi l'ancien chanteur des U2 Bono, le milliardaire Patrice Motsepe, tandis qu'un choeur de gospel anime la foule, en préambule à la cérémonie et a fait reprendre en choeur "siyabonga Mandela, ô siyabonga Mandela" pour dire "merci Mandela". "L'héritage de M. Mandela est entre les mains de la jeunesse", a déclaré à son arrivée le joueur de rugby François Pienaar, l'ancien capitaine des Springboks lors de la coupe du monde remportée par l'Afrique du Sud en 1995. Immortalisé dans le fim "Invictus", Nelson Mandela avait fait de cette victoire un symbole de la réconciliation nationale, encourageant personnellement l'équipe, dans un pays traditionnellement clivé entre les amateurs de rugby (les Blancs) et les supporteurs de football (les Noirs). (Belga)