"Oui, déjà", a répondu l'ambassadeur à la question de savoir si le corps de l'écrivain avait déjà été incinéré, sans donner plus de précisions. La radio colombienne Caracol avait auparavant affirmé que le corps de García Márquez avait été incinéré jeudi, le jour même de sa mort. "Le corps de Gabo a été incinéré le jour même du Jeudi saint", a affirmé Radio Caracol sur son site internet, citant une source proche de la famille de l'écrivain. Selon Caracol, les cendres du prix Nobel reposeraient maintenant au funérarium J. García López, dans le quartier Pedregal du sud de Mexico. Le funérarium a indiqué à l'AFP que "le service a eu lieu", sans donner de précisions. La famille de l'écrivain colombien, établi au Mexique depuis les années 1960, n'a pas encore décidé si les cendres seront divisées entre le Mexique et la Colombie, ou si elles reposeront en un même lieu, a indiqué l'ambassadeur colombien. "Ils ont les cendres (...) ils sont en train de décider si ils vont les emmener en Colombie, si ils vont en emmener une partie", a-t-il expliqué à la presse après avoir rendu visite à la veuve de l'écrivain, Mercedes Barcha. (Belga)

"Oui, déjà", a répondu l'ambassadeur à la question de savoir si le corps de l'écrivain avait déjà été incinéré, sans donner plus de précisions. La radio colombienne Caracol avait auparavant affirmé que le corps de García Márquez avait été incinéré jeudi, le jour même de sa mort. "Le corps de Gabo a été incinéré le jour même du Jeudi saint", a affirmé Radio Caracol sur son site internet, citant une source proche de la famille de l'écrivain. Selon Caracol, les cendres du prix Nobel reposeraient maintenant au funérarium J. García López, dans le quartier Pedregal du sud de Mexico. Le funérarium a indiqué à l'AFP que "le service a eu lieu", sans donner de précisions. La famille de l'écrivain colombien, établi au Mexique depuis les années 1960, n'a pas encore décidé si les cendres seront divisées entre le Mexique et la Colombie, ou si elles reposeront en un même lieu, a indiqué l'ambassadeur colombien. "Ils ont les cendres (...) ils sont en train de décider si ils vont les emmener en Colombie, si ils vont en emmener une partie", a-t-il expliqué à la presse après avoir rendu visite à la veuve de l'écrivain, Mercedes Barcha. (Belga)