Hans Kristensen, membre de la Federation of American Scientists, un des plus fins observateurs du programme nucléaire militaire américain, confirme que les membres européens de l'OTAN qui abritent des armes nucléaires américaines sur leur territoire ont conclu un accord en 2010 quant aux caractéristiques et au déploiement des versions modernisées des bombes B61. "Cela concerne également la Belgique", indique M. Kristensen depuis Washington. La présence, jamais officiellement confirmée, d'armes nucléaires à Kleine-Brogel pourrait ainsi être prolongée pour des dizaines d'années. Interrogée sur le sujet, la Défense refuse de confirmer ou de démentir l'information. (Belga)

Hans Kristensen, membre de la Federation of American Scientists, un des plus fins observateurs du programme nucléaire militaire américain, confirme que les membres européens de l'OTAN qui abritent des armes nucléaires américaines sur leur territoire ont conclu un accord en 2010 quant aux caractéristiques et au déploiement des versions modernisées des bombes B61. "Cela concerne également la Belgique", indique M. Kristensen depuis Washington. La présence, jamais officiellement confirmée, d'armes nucléaires à Kleine-Brogel pourrait ainsi être prolongée pour des dizaines d'années. Interrogée sur le sujet, la Défense refuse de confirmer ou de démentir l'information. (Belga)