L'une des offres était en ligne depuis six mois. Les annonces concernaient des différentes drogues comme de la MDMA, de la cocaïne et de la kétamine. Leur prix variait de 10 à 200 euros. Outre l'adresse e-mail des vendeurs, leur localisation - en l'occurrence Bruxelles, Gand et Kontich - était également visible sur le site. "Nous allons tenter de les identifier, mais il pourrait également s'agir de fausses annonces" a réagi la police fédérale. Le responsable du site, Michael Tanret, s'est dit surpris. "Nous disposons d'un filtre qui screene toutes les annonces avant leur publication. Nous faisons également des contrôles et des boutons permettant de signaler un abus sont joints aux annonces, mais certaines choses passent parfois entre les mailles du filet." (Belga)

L'une des offres était en ligne depuis six mois. Les annonces concernaient des différentes drogues comme de la MDMA, de la cocaïne et de la kétamine. Leur prix variait de 10 à 200 euros. Outre l'adresse e-mail des vendeurs, leur localisation - en l'occurrence Bruxelles, Gand et Kontich - était également visible sur le site. "Nous allons tenter de les identifier, mais il pourrait également s'agir de fausses annonces" a réagi la police fédérale. Le responsable du site, Michael Tanret, s'est dit surpris. "Nous disposons d'un filtre qui screene toutes les annonces avant leur publication. Nous faisons également des contrôles et des boutons permettant de signaler un abus sont joints aux annonces, mais certaines choses passent parfois entre les mailles du filet." (Belga)